On n'a donc pas, ou très peu le temps d'évoquer les enseignements du week-end passé. Mais s'il ne faut en retenir que trois on dira que, premièrement, le Club Bruges, présenté comme un rouleau compresseur à domicile, n'a pourtant gagné que trois de ses six matches au Stade Jan Breydel. Que le Sporting d'Anderlecht n'arrive toujours pas à produire un jeu à la hauteur de la qualité de son noyau, même si point de vue résultats, il vient tout de même de rafler 7 points sur neuf, ce qui demeure insuffisant au vu des adversaires rencontrés. Et enfin, mais c'était attendu, que la lutte pour la 6e place qualificative pour le playoff 1 va visiblement faire rage jusqu'à la trentième journée de la saison régulière, et c'est tant mieux. La grande question est cependant de savoir si Anderlecht va se mêler à cette grande et noble bagarre, ce qui n'est actuellement pas le cas. Les trois rencontres de mardi (Courtrai - Eupen, Ostende - Charleroi et Cercle de Bruges - Mouscron) vont toutes les trois se dérouler en Flandre Orientale, et surtout dans la colonne de droite du tableau, synonyme de playoff2, mais aussi de relégation. Ce qui concerne au premier chef le Cercle de Bruges, bon dernier avec seulement trois points. Mais aussi Waasland-Beveren (7 points), d'autant que son déplacement de mercredi à Sclessin risque de ne pas être très fructueux. Le Standard se doit en tout cas de s'imposer pour rester aussi près que possible du leader, Bruges, dont il ne faut pas oublier qu'il a disputé un match de moins, ni qu'il s'était "promené", 2-5, après avoir mené 0-4 après 50 minutes, la saison dernière à Zulte Waregem. Or les Blauw en Zwart retournent précisément au Gaverbeek mercredi... De plus le Standard doit également surveiller ses arrières, d'autant que La Gantoise, l'Antwerp et Genk seront sur ses talons, s'ils remportent leur match de retard. Malines, troisième à un point des Rouches, a également l'avantage de se produire à domicile, contre Saint-Trond, douzième. La tête d'affiche, c'est donc incontestablement Genk - Antwerp. Parce que le champion a un point de moins que le matricule 1, et fera donc une très mauvaise affaire en cas de défaite. Et qu'il vise sûrement plus haut qu'une simple qualification pour le playoff 1. Ce qui est aussi en principe le cas d'Anderlecht et de La Gantoise, qui clôtureront cette treizième journée jeudi soir au Parc Astrid. Même si les mauves s'en contenteraient pour le moment. Cette dernière rencontre permettra d'ailleurs justement de voir si le Sporting est toujours seulement en train d'essayer laborieusement de sortir la tête de l'eau, ou s'il est enfin sur le point de se lancer à grandes enjambées dans une course folle pour revenir le plus vite possible à une place plus conforme à l'attente de ses supporters, peu habitués à naviguer à l'arrière de la flotte... (Belga)