Une mesure qualifiée "de protection juridique" contre d'éventuelles nouvelles évolutions dans le dossier du FC Malines, explique Frans Schotte, le président du Cercle. La CBAS, qui a par ailleurs confirmé l'exclusion du Kavé de l'Europe League et de la Croky Cup dont il est le tenant, a pourtant clairement validé sa participation sans pénalité, au championnat. "Oui, mais l'affaire est toujours traitée au plan correctionnel par la justice, et nul ne sait ce qu'elle va décider, ni où elle en est dans ses investigations", poursuit Frans Schotte. "Cela pourrait par exemple avoir des conséquences sur l'octroi des licences. Le Cercle juge par conséquent utile de se protéger légalement. Mais il ne s'agit en aucun cas d'un acte inamical envers Malines..." Selon "Het Laatste Nieuws", qui a révélé l'affaire mardi, aucun des autres quatorze clubs de D1A, n'a annoncé son intention de jouer sous réserve contre Malines. Anderlecht n'a pas souhaité faire de commentaire à ce sujet. Concrètement, cela peut encore se décider peu avant le coup d'envoi. Il suffit en effet de le préciser sur la feuille d'arbitre, au moment de la remplir. Ce qui permet de remettre éventuellement en question le résultat du match concerné, mais sans garantie, au cas où la fédération serait ultérieurement amenée à prendre de nouvelles mesures contre Malines. (Belga)

Une mesure qualifiée "de protection juridique" contre d'éventuelles nouvelles évolutions dans le dossier du FC Malines, explique Frans Schotte, le président du Cercle. La CBAS, qui a par ailleurs confirmé l'exclusion du Kavé de l'Europe League et de la Croky Cup dont il est le tenant, a pourtant clairement validé sa participation sans pénalité, au championnat. "Oui, mais l'affaire est toujours traitée au plan correctionnel par la justice, et nul ne sait ce qu'elle va décider, ni où elle en est dans ses investigations", poursuit Frans Schotte. "Cela pourrait par exemple avoir des conséquences sur l'octroi des licences. Le Cercle juge par conséquent utile de se protéger légalement. Mais il ne s'agit en aucun cas d'un acte inamical envers Malines..." Selon "Het Laatste Nieuws", qui a révélé l'affaire mardi, aucun des autres quatorze clubs de D1A, n'a annoncé son intention de jouer sous réserve contre Malines. Anderlecht n'a pas souhaité faire de commentaire à ce sujet. Concrètement, cela peut encore se décider peu avant le coup d'envoi. Il suffit en effet de le préciser sur la feuille d'arbitre, au moment de la remplir. Ce qui permet de remettre éventuellement en question le résultat du match concerné, mais sans garantie, au cas où la fédération serait ultérieurement amenée à prendre de nouvelles mesures contre Malines. (Belga)