Le Cercle, qui a vu son but d'ouverture annulé par le VAR lors d'un match finalement perdu 1-0 à Courtrai, a souligné que cette demande n'incriminait pas les arbitres. "Les Groen-Zwart ne veulent pas se montrer mauvais perdants mais nous notons que plusieurs décisions arbitrales ont provoqué de la frustration et un manque de clarté", pouvait-on lire dans le communiqué.

"Le VAR a été introduit pour un jeu plus équitable, éviter les discussions et mettre l'accent sur le plaisir des joueurs et des fans. Le Cercle a conclu qu'aucun de ces objectifs n'est atteint."

Les Brugeois réclament d'abord une clarification de la notion "d'erreur évidente". "Elle est trop théorique et souvent en contradiction avec la pratique", a déclaré Vincent Goemaere, administrateur du club. "Un but refusé en raison d'un hors-jeu d'un joueur qui n'est pas impliqué dans la phase? Selon la théorie ce n'est pas une erreur évidente mais cela a été le cas dans la pratique à Courtrai."

M. Goemaere a également estimé que les différentes décisions ne sont "pas suffisamment motivées" après les rencontres. "Les clubs et les supporters restent dans l'inconnu. Le VAR devait mettre un terme aux discussions sans fin mais nous constatons l'exact opposé. De plus, son intervention prend beaucoup de temps et le rythme de la rencontre disparaît."

L'administrateur du club a conclu en suggérant de fonctionner comme au hockey, sur gazon et sur glace, où les équipes disposent d'un nombre limité d'appels à la vidéo.

Le Cercle, qui a vu son but d'ouverture annulé par le VAR lors d'un match finalement perdu 1-0 à Courtrai, a souligné que cette demande n'incriminait pas les arbitres. "Les Groen-Zwart ne veulent pas se montrer mauvais perdants mais nous notons que plusieurs décisions arbitrales ont provoqué de la frustration et un manque de clarté", pouvait-on lire dans le communiqué. "Le VAR a été introduit pour un jeu plus équitable, éviter les discussions et mettre l'accent sur le plaisir des joueurs et des fans. Le Cercle a conclu qu'aucun de ces objectifs n'est atteint." Les Brugeois réclament d'abord une clarification de la notion "d'erreur évidente". "Elle est trop théorique et souvent en contradiction avec la pratique", a déclaré Vincent Goemaere, administrateur du club. "Un but refusé en raison d'un hors-jeu d'un joueur qui n'est pas impliqué dans la phase? Selon la théorie ce n'est pas une erreur évidente mais cela a été le cas dans la pratique à Courtrai." M. Goemaere a également estimé que les différentes décisions ne sont "pas suffisamment motivées" après les rencontres. "Les clubs et les supporters restent dans l'inconnu. Le VAR devait mettre un terme aux discussions sans fin mais nous constatons l'exact opposé. De plus, son intervention prend beaucoup de temps et le rythme de la rencontre disparaît." L'administrateur du club a conclu en suggérant de fonctionner comme au hockey, sur gazon et sur glace, où les équipes disposent d'un nombre limité d'appels à la vidéo.