"J'ai donné tout ce dont j'étais capable physiquement et je suis allé aussi loin que j'ai pu", dit le milieu de terrain dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux. Sélectionné pour la première fois en 2009 avec les "Hiboux grands-ducs", il a connu sa première phase finale de compétition internationale l'été dernier avec l'Euro. Les Finlandais ont été éliminés dès la phase de groupes. Leur premier match, contre le Danemark, a été marqué par l'arrêt cardiaque en plein match du Danois Christian Eriksen. Tout au long de sa carrière, Sparv n'a marqué qu'un but en équipe nationale, contre l'Irlande du Nord en amical en 2012. Formé à Southampton (Angleterre), il est passé par les championnats suédois, néerlandais, allemand, danois, grec et enfin la ligue finlandaise, au HJK Helsinki. Il s'est publiquement engagé pour les droits des ouvriers sur les chantiers des stades de la Coupe du monde 2022 au Qatar, dont les conditions de travail sont pointées du doigt par des ONG. En novembre, il s'est associé à un appel d'Amnesty International, qui réclamait que la Fifa en fasse davantage pour protéger les travailleurs migrants dans l'émirat. (Belga)

"J'ai donné tout ce dont j'étais capable physiquement et je suis allé aussi loin que j'ai pu", dit le milieu de terrain dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux. Sélectionné pour la première fois en 2009 avec les "Hiboux grands-ducs", il a connu sa première phase finale de compétition internationale l'été dernier avec l'Euro. Les Finlandais ont été éliminés dès la phase de groupes. Leur premier match, contre le Danemark, a été marqué par l'arrêt cardiaque en plein match du Danois Christian Eriksen. Tout au long de sa carrière, Sparv n'a marqué qu'un but en équipe nationale, contre l'Irlande du Nord en amical en 2012. Formé à Southampton (Angleterre), il est passé par les championnats suédois, néerlandais, allemand, danois, grec et enfin la ligue finlandaise, au HJK Helsinki. Il s'est publiquement engagé pour les droits des ouvriers sur les chantiers des stades de la Coupe du monde 2022 au Qatar, dont les conditions de travail sont pointées du doigt par des ONG. En novembre, il s'est associé à un appel d'Amnesty International, qui réclamait que la Fifa en fasse davantage pour protéger les travailleurs migrants dans l'émirat. (Belga)