1. Le banc de Bruges est-il inépuisable ?

Qui arrêtera le Club de Bruges en cette fin de saison ? Pourtant fortement décimée en coupe d'Europe (pas de Noa Lang et de Hans Vanaken, notamment), l'équipe brugeoise a déroulé ce lundi lors de la réception de Louvain (3-0). Le jeune Ignace Van der Brempt a notamment laissé sa carte de visite. Pour sa deuxième titularisation de la saison, le Belge a scoré après seulement huit minutes de jeu. Déjà la semaine dernière à Kiev, il avait vraiment montré de bonnes choses lors de son entrée au jeu. Avec Charles de Ketelaere, Bruges joue, visiblement, de plus en plus la carte jeune. Et ça m...

Qui arrêtera le Club de Bruges en cette fin de saison ? Pourtant fortement décimée en coupe d'Europe (pas de Noa Lang et de Hans Vanaken, notamment), l'équipe brugeoise a déroulé ce lundi lors de la réception de Louvain (3-0). Le jeune Ignace Van der Brempt a notamment laissé sa carte de visite. Pour sa deuxième titularisation de la saison, le Belge a scoré après seulement huit minutes de jeu. Déjà la semaine dernière à Kiev, il avait vraiment montré de bonnes choses lors de son entrée au jeu. Avec Charles de Ketelaere, Bruges joue, visiblement, de plus en plus la carte jeune. Et ça marche ! Déjà quasiment intouchable en Belgique, le club de Bart Verhaeghe peut vraiment voir venir : son équipe réserve, le Club Nxt, pourtant dernière en D1B, montre, malgré tout, de très bonnes choses. Le Club est-il devenu le Bayern belge ? Poser la question, c'est peut-être y répondre... Une défaite à Zulte-Waregem n'est, en soi, pas si inhabituelle que ça pour le Standard. La dernière victoire en date remonte à 2015 pour les Rouches lors d'un déplacement à la Elindus Arena. Ce dimanche, les hommes de Mbaye Leye avaient le match en main. Ils ont mené deux fois au score et semblaient bien partis pour empocher cette victoire si importante dans la course aux PO1. Mais c'était sans compter sur ce diable de Gianni Bruno qui, à lui tout seul, a mystifié la défense du Standard, très fébrile depuis quelques semaines (onze buts concédés en cinq matchs) - lors du licenciement de Philippe Montanier, le Standard avait encore la deuxième meilleure défense du championnat. C'est donc à se demander si le club liégeois ne manque pas de personnalité charismatique dans le groupe. Comment peut-on avoir autant de maitrise dans un match et se retrouver sans aucune unité quelques minutes plus tard ? Selon nos informations, Mbaye Leye aurait signifié à sa direction le manque de leaders dans le noyau. Un constat d'autant plus frappant depuis la blessure de Zinho Vanheusden en novembre dernier. Comme chaque saison depuis sa remontée en D1 (sauf l'année dernière), Mouscron lutte pour sa survie. Mais cette saison, encore plus que les autres, la tâche s'annonce très compliquée pour les Mouscronnois. Auteur d'un début de saison catastrophique (3/27), Mouscron avait relevé la tête et fait quelques résultats probants (une très belle victoire contre Genk, par exemple). Mais depuis un peu plus de trois semaines et la défaite en Coupe à l'Union Saint-Gilloise, plus rien ne va pour les hommes de Jorge Simao. Les Hurlus viennent d'enchainer trois revers consécutifs et de prendre neuf buts. Selon nos confrères de Sudpresse, le tacticien portugais aurait même perdu la confiance de la branche mouscronnoise de la direction. Et le calendrier hurlu n'incite pas à l'optimisme. Au programme, des rencontres face au Standard, l'Antwerp et Bruges, entre autres. Sans une réaction immédiate (et donc dès dimanche en déplacement au Kiel), Mouscron file tout droit vers la D1B.