Cette phase est survenue dans les derniers instants de la partie. Dans son communiqué, l'Union belge rappelle que le VAR a utilisé une image zoomée pour évaluer la situation. Ces images ont montré que "les deux lignes de hors-jeu ne se touchaient pas et que le joueur du Standard était dans une position de hors-jeu sanctionnable". Après une analyse "en profondeur" de la situation, le département arbitrage de l'URBSFA a cependant "constaté que les points de référence déterminant la position de la ligne de hors-jeu avaient été mal placés par le VAR." "Aujourd'hui, le Professional Refereeing Department a recalculé cette ligne sur la même image qui avait été utilisée pendant la rencontre et a constaté que les deux lignes se touchaient, ce qui fait que le joueur du Standard n'était pas en position de hors-jeu. Ce fait de jeu a donc mal été jugé par l'arbitre", peut-on lire dans le communiqué de l'URBSFA. "Dans ce cas, le protocole stipule que la décision sur le terrain doit être suivie et que ce but aurait dû être accordé." Dimanche, le Standard avait annoncé qu'il a demandé à ses conseils de porter réclamation auprès du département arbitrage de l'Union belge de football et qu'il espère "obtenir réparation". (Belga)

Cette phase est survenue dans les derniers instants de la partie. Dans son communiqué, l'Union belge rappelle que le VAR a utilisé une image zoomée pour évaluer la situation. Ces images ont montré que "les deux lignes de hors-jeu ne se touchaient pas et que le joueur du Standard était dans une position de hors-jeu sanctionnable". Après une analyse "en profondeur" de la situation, le département arbitrage de l'URBSFA a cependant "constaté que les points de référence déterminant la position de la ligne de hors-jeu avaient été mal placés par le VAR." "Aujourd'hui, le Professional Refereeing Department a recalculé cette ligne sur la même image qui avait été utilisée pendant la rencontre et a constaté que les deux lignes se touchaient, ce qui fait que le joueur du Standard n'était pas en position de hors-jeu. Ce fait de jeu a donc mal été jugé par l'arbitre", peut-on lire dans le communiqué de l'URBSFA. "Dans ce cas, le protocole stipule que la décision sur le terrain doit être suivie et que ce but aurait dû être accordé." Dimanche, le Standard avait annoncé qu'il a demandé à ses conseils de porter réclamation auprès du département arbitrage de l'Union belge de football et qu'il espère "obtenir réparation". (Belga)