L'arbitre Lothar D'Hondt avait validé le but brugeois à la 66e minute mais le VAR a demandé un "on field review" (intervention) ce qui entraîna l'annulation du but. "Le VAR n'avait pas à intervenir dans cette situation car il ne s'agissait pas d'une "erreur claire et évidente" de l'arbitre, particulièrement en ce qui concerne les contacts avec le haut du corps. Le but n'aurait pas dû être annulé car il s'agissait d'un contact physique normal", estime le département arbitrage.

L'arbitre Lothar D'Hondt avait validé le but brugeois à la 66e minute mais le VAR a demandé un "on field review" (intervention) ce qui entraîna l'annulation du but. "Le VAR n'avait pas à intervenir dans cette situation car il ne s'agissait pas d'une "erreur claire et évidente" de l'arbitre, particulièrement en ce qui concerne les contacts avec le haut du corps. Le but n'aurait pas dû être annulé car il s'agissait d'un contact physique normal", estime le département arbitrage.