La rédac' de Sport/Foot Mag n'a accordé des notes qu'aux joueurs qui étaient vraiment nouveaux cet été. Les joueurs U18 n'ont pas été évalués car jugés trop jeunes pour l'être.

Retrouvez la note perso de chaque joueur dans le magazine de cette semaine.

La première partie du bulletin du mercato, c'est par ici

La deuxième partie du bulletin du mercato, c'est par ici

La troisième partie du bulletin du mercato c'est par ici

La quatrième partie du bulletin du mercato c'est par ici

SERAING: 6.2/10

L'avis de Marc Grosjean - Adjoint de Jordi Condom

Le rapport qualité-prix de notre mercato d'été est imbattable. Évidemment, on a la chance d'être un partenaire privilégié du FC Metz. On peut se demander pourquoi des joueurs comme Youssef Maziz et Georges Mikautadze n'ont pas reçu leur chance là-bas, quand on voit leur niveau chez nous. Mais la concurrence à Metz est encore d'un autre niveau. Maziz a besoin de se sentir important pour être performant et c'est le cas chez nous. Même chose pour Mikautadze, qui est complètement épanoui. Pendant son bref retour à Metz, entre la fin de la saison passée et le mois de septembre, il n'a pas toujours été utilisé à sa meilleure place et il n'avait plus les attaches humaines qu'il avait nouées ici. Marius, c'est un agent qui me l'a proposé en fin de saison dernière. J'ai visionné des images, je le trouvais intéressant et j'ai suggéré à Jordi Condom de le prendre. À ce moment-là, Mikautadze n'était pas encore revenu. Aujourd'hui, ils sont tous les deux à un haut niveau.

Sambu est aussi une bonne pioche, c'est un gars de la région qui a fait une partie de sa formation à Seraing puis s'est retrouvé en France. Les gens de Metz le connaissaient et ça n'a pas été difficile de les convaincre. En plus, il est jeune et Belge. Poaty, c'est une trouvaille de la cellule de recrutement de Metz. Ils nous avaient garanti qu'on pouvait les croire, qu'il allait nous renforcer.

Maintenant, on se concentre sur le mercato de janvier. Cissé et Jallow vont participer à la CAN. Deux joueurs importants. On discute avec la direction de Seraing et celle de Metz pour combler leur absence.

Notre avis

Seraing vit une saison assez tranquille en venant de D1B et en n'ayant rien dépensé du tout pendant le mercato d'été. Qui dit mieux? Le club a de nouveau puisé dans le vivier de Metz et la plus belle réussite, comme la saison dernière, est GeorgesMikautadze, qui a repris son rythme de croisière en étant décisif pratiquement une fois par match. Un autre joueur arrivé (lui aussi gratuitement) crève l'écran: MariusMouandilmadji. Lui était carrément sans club. Avec Marius et Mikautadze, un autre joueur prêté par Metz achève ce qu'on surnomme "les 3 M": YoussefMaziz.

Youssef Maziz - Encore une bonne pioche messine pour Seraing!, BELGAIMAGE
Youssef Maziz - Encore une bonne pioche messine pour Seraing! © BELGAIMAGE

Dans les arrivées de l'été, il y a des joueurs qu'on voit très peu en équipe première ( RobinDenuit, GiacomoD'Asaro, ZakariaSilini), mais ce n'est que logique parce qu'ils proviennent des équipes d'âge de Charleroi et Saint-Trond et étaient prévus au départ pour le noyau U21. MarsoniSambu et MorganPoaty, arrivés libres respectivement de Cholet et Guingamp, totalisent eux aussi un gros temps de jeu. Un autre Messin, MathieuCachbach, joue peu. Mais il n'a que vingt ans et n'avait pas encore fait son trou en France, donc on ne peut pas parler d'échec. C'est bien simple. Parmi les dix joueurs qui se sont posés au Pairay durant l'été, pas un seul ne peut être taxé de transfert raté. Le revers de la médaille, c'est que les gars prêtés par le grand frère ne s'éterniseront d'office pas à Seraing s'ils réussissent leur saison. Il faudra donc à nouveau construire dans quelques mois. Mais le vivier de Metz est si large que ça ne semble inquiéter personne.

CHARLEROI: 6.4/10

L'avis de Mehdi Bayat - Administrateur délégué

Je suis globalement très content de notre mercato. Surtout qu'il était pour nous stratégique, avec trois objectifs bien précis qui consistaient tout à la fois à rajeunir le noyau, à diminuer la masse salariale et à conserver nos cadres.

Au final, 18 joueurs sont partis, neuf sont arrivés et la moyenne d'âge a considérablement baissé. Et je pense qu'on peut objectivement dire que notre noyau est plus qualitatif que l'an dernier. L'objectif est donc atteint. La preuve, c'est que des joueurs comme Koffi, Knezevic, Zorgane, Andreou et Zaroury sont d'ores et déjà devenus titulaires et que les cadres sont restés. C'est plus difficile de juger Didier Desprez à ce stade vu le niveau de Koffi. Et le niveau de notre défense a empêché jusqu'ici un Valentine Ozornwafor de montrer ce qu'il vaut. Sur eux, on peut avoir des perceptions, mais jamais de certitudes avant de les avoir vu jouer. Un gars qui ne joue pas n'est pas forcément un transfert raté, c'est parfois aussi une question de timing.

Ça n'empêchera pas de faire les ajustements toujours nécessaires en janvier. Et ce sera évidemment encore le cas l'été prochain. Parce qu'on ne change pas de coach, de système et de vision sportive en un seul mercato. Je crois que c'est en continuant de rechercher des profils bien spécifiques qu'on finira par se rapprocher dans les prochains mois de la flexibilité tactique souhaitée.

L'inconnue reste la gestion de la situation Covid. Ça rend l'avenir très incertain pour tout le monde. Personne en Pro League ne cracherait sur des rentrées d'argent frais. Ce pourquoi, plus que jamais, nous restons lucides sur la difficulté que le club aurait à refuser une offre concrète pour l'un de ses tauliers.

Notre avis

Au sortir d'une saison illisible, les Zèbres ont choisi de repartir d'une page blanche. Au menu d'un été agité, le choix du successeur de KarimBelhocine était le plus attendu. L'arrivée d' EdwardStill sera le premier signal donné à un mercato moins bling bling que par le passé, mais mieux ciblé. Hormis le convaincant Zaroury, la liste de courses carolo voulait d'abord répondre à une idée de jeu. L'arrivée de Knezevic est vue comme le choix prioritaire du nouvel architecte maison. Six mois plus tard, le Suisse n'a pas déçu, mais était attendu. Tout le contraire d' Andreou. Débarqué contre 200.000 euros et sans réelle expérience du haut niveau, le Chypriote de 19 ans s'est rendu indispensable en un rien de temps.

Stelios Andreou - L'inexpérimenté Chypriote s'est montré indispensable à la défense carolo en rien de temps., BELGAIMAGE
Stelios Andreou - L'inexpérimenté Chypriote s'est montré indispensable à la défense carolo en rien de temps. © BELGAIMAGE

Présenté comme le transfert phare, Zorgane doit encore prendre le temps de confirmer l'immense potentiel aperçu par intermittence. Dans le même lot, vous trouverez Koffi. Passé par le LOSC, le Burkinabé rêve d'à nouveau taper dans l'oeil d'un club du Big Five. Ce que son style spectaculaire et son évolution dans le jeu aux pieds pourrait faciliter. Moins en vue, Bessile semble malgré tout monter en puissance quand Zedadka paraît suivre une courbe inversée. Prêté par le Napoli, il a perdu peu à peu son crédit au profit de Tchatchoua. Plus difficile de juger le potentiel d' Ozornwafor ou de Desprez, mais les profils semblent loin d'avoir fait l'unanimité à ce stade.

KV MALINES: 6.4/10

L'avis de Tom Caluwé - Directeur sportif

Je ne suis pas partisan de nombreux changements. N'attendez pas une grande activité en janvier. Shved a démontré sa valeur la saison passée et voulait rester. Il n'a pas encore retrouvé son niveau, mais il a eu quelques bobos et a même subi une opération. Il peut redevenir un maillon important. Druijf a bien achevé la saison, sa préparation a été bonne, mais il a ensuite disparu de l'équipe. Il est difficile de la réintégrer puisqu'elle tourne bien et qu'il s'est récemment blessé, mais nous aurons bientôt besoin de lui.

Vinicius a très bien débuté en défense dans le premier match contre l'Antwerp, mais a ensuite baissé de régime en même temps que l'équipe. Il doit s'améliorer au niveau de sa concentration. Il est parfois trop sûr de lui, comme sur ce ballon trop court contre Seraing. Le coach l'a avancé dans l'entrejeu et il y dévoile tout son potentiel. Il joue avec audace et une saine dose d'agressivité.

Nous savions que Cuypers avait la mentalité requise pour notre club, nous le suivions depuis deux ans. C'est un fameux transfert selon les normes malinoises. C'est comme si le Club effectuait un achat de sept millions. Gouet et Shved ont coûté moins cher. Nous ne claquerons jamais des millions comme certains clubs, mais nous avons puisé dans notre bourse pour ces trois joueurs.

Van Hecke et Swers jouent moins mais s'entraînent bien et recevront leur chance. Jannes est confronté à un formidable Rob Schoofs et Iebe à Sandy Walsh, très régulier. Iebe peut évoluer un cran plus haut aussi, au milieu droit, comme contre le Beerschot.

Hugo Cuypers - Le Liégeois est la révélation du mercato, côté malinois., BELGAIMAGE
Hugo Cuypers - Le Liégeois est la révélation du mercato, côté malinois. © BELGAIMAGE

Notre avis

Malines a disputé un brillant second tour suivi de play-offs à l'avenant et n'avait donc guère de raisons de modifier son noyau. Il a donc surtout oeuvré à la prolongation de contrats ( SandyWalsh, YannickThoelen, NikolaStorm, OnurKaya, IgordeCamargo, GustavEngvall et récemment GeoffryHairemans), il a reconduit la location de Druijf, loué un an de plus à l'AZ, et a transféré à titre définitif Shved (Celtic). Ces deux derniers sont cependant loin du niveau de la saison passée. Malines misait sur le transfert de Cuypers, qui figurait depuis quelques années sur la liste de WouterVrancken. Mobile, malin et travailleur, Cuypers s'intègre parfaitement dans le football offensif du coach, qui demande de nombreux changements de position. Si Druijf a été titularisé en début d'exercice, l'attaquant liégeois est ensuite devenu l'homme de l'équipe, avec cinq buts et sept assists.

Il en va de même pour les autres transferts qui devaient apporter un plus immédiat: le Brésilien Vinicius, prêté pour un an par Lommel au nom du City Group, qui l'a acquis pour 2,5 millions à Flamengo il y a deux ans, et l'international camerounais OumGouet, issu du club autrichien d'Altach. Les deux autres transferts entrants, les jeunes Belges IebeSwers et JannesVanHecke, sont plutôt des renforts en profondeur et ne doivent pas être jugés trop sévèrement, malgré un temps de jeu restreint.

Le rapport qualité-prix de notre mercato d'été est imbattable. Évidemment, on a la chance d'être un partenaire privilégié du FC Metz. On peut se demander pourquoi des joueurs comme Youssef Maziz et Georges Mikautadze n'ont pas reçu leur chance là-bas, quand on voit leur niveau chez nous. Mais la concurrence à Metz est encore d'un autre niveau. Maziz a besoin de se sentir important pour être performant et c'est le cas chez nous. Même chose pour Mikautadze, qui est complètement épanoui. Pendant son bref retour à Metz, entre la fin de la saison passée et le mois de septembre, il n'a pas toujours été utilisé à sa meilleure place et il n'avait plus les attaches humaines qu'il avait nouées ici. Marius, c'est un agent qui me l'a proposé en fin de saison dernière. J'ai visionné des images, je le trouvais intéressant et j'ai suggéré à Jordi Condom de le prendre. À ce moment-là, Mikautadze n'était pas encore revenu. Aujourd'hui, ils sont tous les deux à un haut niveau. Sambu est aussi une bonne pioche, c'est un gars de la région qui a fait une partie de sa formation à Seraing puis s'est retrouvé en France. Les gens de Metz le connaissaient et ça n'a pas été difficile de les convaincre. En plus, il est jeune et Belge. Poaty, c'est une trouvaille de la cellule de recrutement de Metz. Ils nous avaient garanti qu'on pouvait les croire, qu'il allait nous renforcer. Maintenant, on se concentre sur le mercato de janvier. Cissé et Jallow vont participer à la CAN. Deux joueurs importants. On discute avec la direction de Seraing et celle de Metz pour combler leur absence. Seraing vit une saison assez tranquille en venant de D1B et en n'ayant rien dépensé du tout pendant le mercato d'été. Qui dit mieux? Le club a de nouveau puisé dans le vivier de Metz et la plus belle réussite, comme la saison dernière, est GeorgesMikautadze, qui a repris son rythme de croisière en étant décisif pratiquement une fois par match. Un autre joueur arrivé (lui aussi gratuitement) crève l'écran: MariusMouandilmadji. Lui était carrément sans club. Avec Marius et Mikautadze, un autre joueur prêté par Metz achève ce qu'on surnomme "les 3 M": YoussefMaziz. Dans les arrivées de l'été, il y a des joueurs qu'on voit très peu en équipe première ( RobinDenuit, GiacomoD'Asaro, ZakariaSilini), mais ce n'est que logique parce qu'ils proviennent des équipes d'âge de Charleroi et Saint-Trond et étaient prévus au départ pour le noyau U21. MarsoniSambu et MorganPoaty, arrivés libres respectivement de Cholet et Guingamp, totalisent eux aussi un gros temps de jeu. Un autre Messin, MathieuCachbach, joue peu. Mais il n'a que vingt ans et n'avait pas encore fait son trou en France, donc on ne peut pas parler d'échec. C'est bien simple. Parmi les dix joueurs qui se sont posés au Pairay durant l'été, pas un seul ne peut être taxé de transfert raté. Le revers de la médaille, c'est que les gars prêtés par le grand frère ne s'éterniseront d'office pas à Seraing s'ils réussissent leur saison. Il faudra donc à nouveau construire dans quelques mois. Mais le vivier de Metz est si large que ça ne semble inquiéter personne. Je suis globalement très content de notre mercato. Surtout qu'il était pour nous stratégique, avec trois objectifs bien précis qui consistaient tout à la fois à rajeunir le noyau, à diminuer la masse salariale et à conserver nos cadres. Au final, 18 joueurs sont partis, neuf sont arrivés et la moyenne d'âge a considérablement baissé. Et je pense qu'on peut objectivement dire que notre noyau est plus qualitatif que l'an dernier. L'objectif est donc atteint. La preuve, c'est que des joueurs comme Koffi, Knezevic, Zorgane, Andreou et Zaroury sont d'ores et déjà devenus titulaires et que les cadres sont restés. C'est plus difficile de juger Didier Desprez à ce stade vu le niveau de Koffi. Et le niveau de notre défense a empêché jusqu'ici un Valentine Ozornwafor de montrer ce qu'il vaut. Sur eux, on peut avoir des perceptions, mais jamais de certitudes avant de les avoir vu jouer. Un gars qui ne joue pas n'est pas forcément un transfert raté, c'est parfois aussi une question de timing. Ça n'empêchera pas de faire les ajustements toujours nécessaires en janvier. Et ce sera évidemment encore le cas l'été prochain. Parce qu'on ne change pas de coach, de système et de vision sportive en un seul mercato. Je crois que c'est en continuant de rechercher des profils bien spécifiques qu'on finira par se rapprocher dans les prochains mois de la flexibilité tactique souhaitée. L'inconnue reste la gestion de la situation Covid. Ça rend l'avenir très incertain pour tout le monde. Personne en Pro League ne cracherait sur des rentrées d'argent frais. Ce pourquoi, plus que jamais, nous restons lucides sur la difficulté que le club aurait à refuser une offre concrète pour l'un de ses tauliers. Au sortir d'une saison illisible, les Zèbres ont choisi de repartir d'une page blanche. Au menu d'un été agité, le choix du successeur de KarimBelhocine était le plus attendu. L'arrivée d' EdwardStill sera le premier signal donné à un mercato moins bling bling que par le passé, mais mieux ciblé. Hormis le convaincant Zaroury, la liste de courses carolo voulait d'abord répondre à une idée de jeu. L'arrivée de Knezevic est vue comme le choix prioritaire du nouvel architecte maison. Six mois plus tard, le Suisse n'a pas déçu, mais était attendu. Tout le contraire d' Andreou. Débarqué contre 200.000 euros et sans réelle expérience du haut niveau, le Chypriote de 19 ans s'est rendu indispensable en un rien de temps. Présenté comme le transfert phare, Zorgane doit encore prendre le temps de confirmer l'immense potentiel aperçu par intermittence. Dans le même lot, vous trouverez Koffi. Passé par le LOSC, le Burkinabé rêve d'à nouveau taper dans l'oeil d'un club du Big Five. Ce que son style spectaculaire et son évolution dans le jeu aux pieds pourrait faciliter. Moins en vue, Bessile semble malgré tout monter en puissance quand Zedadka paraît suivre une courbe inversée. Prêté par le Napoli, il a perdu peu à peu son crédit au profit de Tchatchoua. Plus difficile de juger le potentiel d' Ozornwafor ou de Desprez, mais les profils semblent loin d'avoir fait l'unanimité à ce stade. Je ne suis pas partisan de nombreux changements. N'attendez pas une grande activité en janvier. Shved a démontré sa valeur la saison passée et voulait rester. Il n'a pas encore retrouvé son niveau, mais il a eu quelques bobos et a même subi une opération. Il peut redevenir un maillon important. Druijf a bien achevé la saison, sa préparation a été bonne, mais il a ensuite disparu de l'équipe. Il est difficile de la réintégrer puisqu'elle tourne bien et qu'il s'est récemment blessé, mais nous aurons bientôt besoin de lui. Vinicius a très bien débuté en défense dans le premier match contre l'Antwerp, mais a ensuite baissé de régime en même temps que l'équipe. Il doit s'améliorer au niveau de sa concentration. Il est parfois trop sûr de lui, comme sur ce ballon trop court contre Seraing. Le coach l'a avancé dans l'entrejeu et il y dévoile tout son potentiel. Il joue avec audace et une saine dose d'agressivité. Nous savions que Cuypers avait la mentalité requise pour notre club, nous le suivions depuis deux ans. C'est un fameux transfert selon les normes malinoises. C'est comme si le Club effectuait un achat de sept millions. Gouet et Shved ont coûté moins cher. Nous ne claquerons jamais des millions comme certains clubs, mais nous avons puisé dans notre bourse pour ces trois joueurs. Van Hecke et Swers jouent moins mais s'entraînent bien et recevront leur chance. Jannes est confronté à un formidable Rob Schoofs et Iebe à Sandy Walsh, très régulier. Iebe peut évoluer un cran plus haut aussi, au milieu droit, comme contre le Beerschot. Malines a disputé un brillant second tour suivi de play-offs à l'avenant et n'avait donc guère de raisons de modifier son noyau. Il a donc surtout oeuvré à la prolongation de contrats ( SandyWalsh, YannickThoelen, NikolaStorm, OnurKaya, IgordeCamargo, GustavEngvall et récemment GeoffryHairemans), il a reconduit la location de Druijf, loué un an de plus à l'AZ, et a transféré à titre définitif Shved (Celtic). Ces deux derniers sont cependant loin du niveau de la saison passée. Malines misait sur le transfert de Cuypers, qui figurait depuis quelques années sur la liste de WouterVrancken. Mobile, malin et travailleur, Cuypers s'intègre parfaitement dans le football offensif du coach, qui demande de nombreux changements de position. Si Druijf a été titularisé en début d'exercice, l'attaquant liégeois est ensuite devenu l'homme de l'équipe, avec cinq buts et sept assists. Il en va de même pour les autres transferts qui devaient apporter un plus immédiat: le Brésilien Vinicius, prêté pour un an par Lommel au nom du City Group, qui l'a acquis pour 2,5 millions à Flamengo il y a deux ans, et l'international camerounais OumGouet, issu du club autrichien d'Altach. Les deux autres transferts entrants, les jeunes Belges IebeSwers et JannesVanHecke, sont plutôt des renforts en profondeur et ne doivent pas être jugés trop sévèrement, malgré un temps de jeu restreint.