Une vingtaine de secteurs pavés étaient au programme du peloton, dont 7 coureurs se sont détachés à plus d'une centaine de km de l'arrivée. Parmi eux, le Néerlandais Mathieu van der Poel (Corendon-Circus), récent vainqueur du Tour du Limbourg (1.1). L'échappée n'a cependant tenu que quelques dizaines de kilomètres, avant le retour à un groupe plus imposant qui a vu une nouvelle échappée, avec le même van der Poel, se former par la suite. Sans succès puisque le peloton s'est finalement dirigé vers un sprint massif. Le cyclocrossman Wout Van Aert (Verandas Willems-Crelan) s'était imposé l'an dernier, mais a été freiné par des problèmes techniques qui l'ont empêché de défendre ses chances. (Belga)

Une vingtaine de secteurs pavés étaient au programme du peloton, dont 7 coureurs se sont détachés à plus d'une centaine de km de l'arrivée. Parmi eux, le Néerlandais Mathieu van der Poel (Corendon-Circus), récent vainqueur du Tour du Limbourg (1.1). L'échappée n'a cependant tenu que quelques dizaines de kilomètres, avant le retour à un groupe plus imposant qui a vu une nouvelle échappée, avec le même van der Poel, se former par la suite. Sans succès puisque le peloton s'est finalement dirigé vers un sprint massif. Le cyclocrossman Wout Van Aert (Verandas Willems-Crelan) s'était imposé l'an dernier, mais a été freiné par des problèmes techniques qui l'ont empêché de défendre ses chances. (Belga)