Les Diables Rouges risquent de perdre leur place de leader au classement de la fédération internationale de football (FIFA) lors de la prochaine actualisation au mois de février. Le Brésil, premier poursuivant, ne compte que 2,1 points de retard et joue deux matchs de qualification de la zone sud-américaine pour la Coupe du monde, ce jeudi (déplacement en Équateur) et mercredi prochain (à domicile contre le Paraguay).

Si les Brésiliens remportent leurs deux matchs, ils prendront la tête au prochain classement, publié le 10 février. Avec une victoire contre l'Équateur jeudi, le Brésil accumulera 4,75 points et délogera ainsi virtuellement la Belgique de la première place. La Seleçao, en tant que leader des qualifications sud-américaines est assurée de sa participation au Mondial qatari depuis des mois, doit ensuite gagner contre le Paraguay pour conserver cette avance. En cas de match nul (-7.66) ou de défaite (-20.16), ils perdront trop de points lors du deuxième match. En cas d'échec, les quintuples champions du monde auront une nouvelle chance avec les deux derniers matchs de qualification pour le Mondial contre le Chili le 23 mars et en Bolivie le 29 mars. Pendant cette période, la Belgique ne doit jouer que deux rencontres amicales. Selon l'algorithme complexe de la FIFA, il y a beaucoup moins de points à gagner dans ce type de matchs. À l'automne dernier, après le Final Four de la Ligue des Nations, les Brésiliens avaient laissé échapper une première occasion de retrouver le sommet du football mondial.

Les Diables Rouges ont terminé l'année 2021 N.1 mondiaux pour la quatrième année consécutive et la cinquième fois de leur histoire après 2015. Ils occupent la première place du classement de la FIFA sans discontinuer depuis le 20 septembre 2018. Ils avaient déjà occupé cette flatteuse position de novembre 2015 à mars 2016. Avec cinq premières places à la fin de l'année, l'équipe du sélectionneur national Roberto Martinez fait mieux que des pays de premier plan comme l'Allemagne (3 fois), l'Argentine (2 fois) et la France (1 fois). Seuls le Brésil (12 fois) et l'Espagne (6 fois) ont terminé à la première place plus souvent depuis la création de ce classement en 1993.

Les Diables Rouges risquent de perdre leur place de leader au classement de la fédération internationale de football (FIFA) lors de la prochaine actualisation au mois de février. Le Brésil, premier poursuivant, ne compte que 2,1 points de retard et joue deux matchs de qualification de la zone sud-américaine pour la Coupe du monde, ce jeudi (déplacement en Équateur) et mercredi prochain (à domicile contre le Paraguay). Si les Brésiliens remportent leurs deux matchs, ils prendront la tête au prochain classement, publié le 10 février. Avec une victoire contre l'Équateur jeudi, le Brésil accumulera 4,75 points et délogera ainsi virtuellement la Belgique de la première place. La Seleçao, en tant que leader des qualifications sud-américaines est assurée de sa participation au Mondial qatari depuis des mois, doit ensuite gagner contre le Paraguay pour conserver cette avance. En cas de match nul (-7.66) ou de défaite (-20.16), ils perdront trop de points lors du deuxième match. En cas d'échec, les quintuples champions du monde auront une nouvelle chance avec les deux derniers matchs de qualification pour le Mondial contre le Chili le 23 mars et en Bolivie le 29 mars. Pendant cette période, la Belgique ne doit jouer que deux rencontres amicales. Selon l'algorithme complexe de la FIFA, il y a beaucoup moins de points à gagner dans ce type de matchs. À l'automne dernier, après le Final Four de la Ligue des Nations, les Brésiliens avaient laissé échapper une première occasion de retrouver le sommet du football mondial. Les Diables Rouges ont terminé l'année 2021 N.1 mondiaux pour la quatrième année consécutive et la cinquième fois de leur histoire après 2015. Ils occupent la première place du classement de la FIFA sans discontinuer depuis le 20 septembre 2018. Ils avaient déjà occupé cette flatteuse position de novembre 2015 à mars 2016. Avec cinq premières places à la fin de l'année, l'équipe du sélectionneur national Roberto Martinez fait mieux que des pays de premier plan comme l'Allemagne (3 fois), l'Argentine (2 fois) et la France (1 fois). Seuls le Brésil (12 fois) et l'Espagne (6 fois) ont terminé à la première place plus souvent depuis la création de ce classement en 1993.