"Nous avons pris connaissance de cette décision décevante de la part de la CBAS", a déclaré l'avocat du Beerschot Walter Damen en conférence de presse. "La CBAS s'est uniquement basée sur le terme 'saison concernée' du règlement pour formuler sa décision. Selon nous, cela ne respecte pas l'esprit du règlement. De cette manière, toutes les équipes peuvent tenter d'arranger des rencontres en fin de saison. C'est indigne d'un pays de football comme la Belgique surtout au niveau de l'image internationale que nous voulons dégager."

Via son avocat, le club anversois demande à la Pro League et à l'Union Belge d'intervenir. "Nous leur demandons de prendre leurs responsabilités à court terme. Toutes les instances officielles belges ont estimé que la tentative de trucage de match était prouvée. Nous voulons que le début de la compétition soit reporté et que le Beerschot joue en D1A. C'est à la Pro League et à l'Union Belge de faire en sorte que les équipes honnêtes comme la notre ne soient pas lésées dans cette affaire."

Le Beerschot envisage de nouvelles actions en justice. "C'est évident que nous allons envoyer une mise en demeure", a fait savoir l'avocat Damen qui estime que l'Union Belge et la Pro League devraient envoyer un signal clair aux supporters de football belges et aux supporters du Beerschot. "Ce signal, c'est que le sport et plus particulièrement le football doit avoir une image d'honnêteté et de justice. C'est très important pour les jeunes."

Au Beerschot, on espère que l'Union Belge et la Pro League vont saisir le Tribunal arbitral du sport (TAS) à Lausanne. D'où la demande de report de la compétition. "Dans l'attente d'une décision, on pourrait inscrire 18 équipes en D1A, avec Malines et Waasland-Beveren, mais aussi le Beerschot et Lokeren", dit un dirigeant anversois, qui convient que cela modifierait aussi la D1B, qui compte 8 équipes.

Pour finir, un message a été adressé aux supporters anversois. "Nous voulons leur faire savoir que notre projet se poursuit et que, même si nous sommes à nouveau traités injustement, cela ne nous empêchera pas de continuer à faire progresser ce club."