"Nous avons pris connaissance de cette décision décevante de la part de la CBAS", a déclaré l'avocat du Beerschot Walter Damen en conférence de presse. "La CBAS s'est uniquement basée sur le terme 'saison concernée' du règlement pour formuler sa décision. Selon nous, cela ne respecte pas l'esprit du règlement. De cette manière, toutes les équipes peuvent tenter d'arranger des rencontres en fin de saison. C'est indigne d'un pays de football comme la Belgique." Via son avocat, le club anversois demande à la Pro League et à l'Union Belge d'intervenir. "Nous leur demandons de prendre leurs responsabilités à court terme. Toutes les instances officielles belges ont estimé que la tentative de trucage de match était prouvée. Nous voulons que le début de la compétition soit reporté et que le Beerschot joue en D1A. C'est à la Pro League et à l'Union Belge de faire en sorte que les équipes honnêtes comme la notre ne soient pas lésées dans cette affaire." (Belga)

"Nous avons pris connaissance de cette décision décevante de la part de la CBAS", a déclaré l'avocat du Beerschot Walter Damen en conférence de presse. "La CBAS s'est uniquement basée sur le terme 'saison concernée' du règlement pour formuler sa décision. Selon nous, cela ne respecte pas l'esprit du règlement. De cette manière, toutes les équipes peuvent tenter d'arranger des rencontres en fin de saison. C'est indigne d'un pays de football comme la Belgique." Via son avocat, le club anversois demande à la Pro League et à l'Union Belge d'intervenir. "Nous leur demandons de prendre leurs responsabilités à court terme. Toutes les instances officielles belges ont estimé que la tentative de trucage de match était prouvée. Nous voulons que le début de la compétition soit reporté et que le Beerschot joue en D1A. C'est à la Pro League et à l'Union Belge de faire en sorte que les équipes honnêtes comme la notre ne soient pas lésées dans cette affaire." (Belga)