Le Beerschot a adressé un courrier à la Pro League la semaine dernière dans lequel le club dénonce la modification du règlement qui permet à Oud-Heverlee Louvain et au Beerschot de disputer la finale retour de la D1B avec de nouveaux joueurs. Selon les 'Rats', cette modification du règlement n'a pas été votée. De plus, une telle décision en cours de saison "affecte la sécurité juridique et l'intégrité de la compétition", estime le Beerschot. Etant donné que le Beerschot "n'est pas d'accord avec la réponse de la direction de la Pro League" et que la "tentative de médiation par l'Assemblée générale sous la direction de la Pro League ne peut avoir lieu de manière juridiquement valable et utile", le Beerschot a informé le président de la Pro League qu'il soumet son litige avec la Pro League à la CBAS. Le Beerschot demande également un arbitrage concernant la décision de l'Assemblée générale de la Pro League de faire monter Westerlo en D1A si le match retour de la finale de D1B ne peut avoir lieu. "L'intention de faire pression est claire, mais ne la rend pas pour autant règlementaire", indique le Beerschot. Enfin, le Beerschot demande également à la CBAS d'examiner "dans quelle mesure les contributions de solidarité peuvent être utilisées comme moyen de pression pour faire appliquer une décision, mais aussi pour décourager les clubs de s'adresser à la CBAS ou à toute autre instance juridique." En outre, le Beerschot indique examiner "dans quelle mesure les décisions de l'Assemblée générale, à l'égard desquelles le Beerschot a émis des réserves, traitent les clubs de manière inégale et envisage de nouvelles mesures à cet égard." Le club anversois vise ici le fait que "la Pro League veut organiser jusqu'à 40 matchs de championnat dans une saison pour un nombre limité de clubs, alors que la majorité des clubs n'en disputera que 30 ou, en 1B, seulement 28. Cela mène à de plus grandes inégalités, à de plus grandes fluctuations dans le budget mais c'est aussi une honte pour le football professionnel." (Belga)

Le Beerschot a adressé un courrier à la Pro League la semaine dernière dans lequel le club dénonce la modification du règlement qui permet à Oud-Heverlee Louvain et au Beerschot de disputer la finale retour de la D1B avec de nouveaux joueurs. Selon les 'Rats', cette modification du règlement n'a pas été votée. De plus, une telle décision en cours de saison "affecte la sécurité juridique et l'intégrité de la compétition", estime le Beerschot. Etant donné que le Beerschot "n'est pas d'accord avec la réponse de la direction de la Pro League" et que la "tentative de médiation par l'Assemblée générale sous la direction de la Pro League ne peut avoir lieu de manière juridiquement valable et utile", le Beerschot a informé le président de la Pro League qu'il soumet son litige avec la Pro League à la CBAS. Le Beerschot demande également un arbitrage concernant la décision de l'Assemblée générale de la Pro League de faire monter Westerlo en D1A si le match retour de la finale de D1B ne peut avoir lieu. "L'intention de faire pression est claire, mais ne la rend pas pour autant règlementaire", indique le Beerschot. Enfin, le Beerschot demande également à la CBAS d'examiner "dans quelle mesure les contributions de solidarité peuvent être utilisées comme moyen de pression pour faire appliquer une décision, mais aussi pour décourager les clubs de s'adresser à la CBAS ou à toute autre instance juridique." En outre, le Beerschot indique examiner "dans quelle mesure les décisions de l'Assemblée générale, à l'égard desquelles le Beerschot a émis des réserves, traitent les clubs de manière inégale et envisage de nouvelles mesures à cet égard." Le club anversois vise ici le fait que "la Pro League veut organiser jusqu'à 40 matchs de championnat dans une saison pour un nombre limité de clubs, alors que la majorité des clubs n'en disputera que 30 ou, en 1B, seulement 28. Cela mène à de plus grandes inégalités, à de plus grandes fluctuations dans le budget mais c'est aussi une honte pour le football professionnel." (Belga)