Après une première mi-temps plutôt à l'avantage de l'équipe locale, le Bayern a fait la différence contre le cours du jeu en seconde période grâce à Arturo Vidal puis Thomas Müller. A la 58e minute, Franck Ribery lança Robert Lewandowski, qui décala bien Vidal. Le Chilien trompa Roman Bürki en deux temps (1-0, 58e). Muller donna ensuite le coup de grâce au Borussia en reprenant un corner dévié par Mats Hummels (ex-Borussia Dortmund) pour doubler la mise à la 78e. Le Bayern, qui était privé de Boateng, Douglas Costa, Renato Sanches et Robben, efface ainsi trois défaites consécutives en Supercoupe, dont deux contre le Borussia Dortmund ces trois dernières saisons. Le tenant du trophée était Wolfsburg. Mais on n'a pas encore vraiment senti la patte Ancelotti. Sauf que le tacticien italien a gagné. Sa spécialité ! Le Bayern rejoint par ailleurs le Borussia au nombre de victoires (6) en Supercoupe d'Allemagne. (Belga)

Après une première mi-temps plutôt à l'avantage de l'équipe locale, le Bayern a fait la différence contre le cours du jeu en seconde période grâce à Arturo Vidal puis Thomas Müller. A la 58e minute, Franck Ribery lança Robert Lewandowski, qui décala bien Vidal. Le Chilien trompa Roman Bürki en deux temps (1-0, 58e). Muller donna ensuite le coup de grâce au Borussia en reprenant un corner dévié par Mats Hummels (ex-Borussia Dortmund) pour doubler la mise à la 78e. Le Bayern, qui était privé de Boateng, Douglas Costa, Renato Sanches et Robben, efface ainsi trois défaites consécutives en Supercoupe, dont deux contre le Borussia Dortmund ces trois dernières saisons. Le tenant du trophée était Wolfsburg. Mais on n'a pas encore vraiment senti la patte Ancelotti. Sauf que le tacticien italien a gagné. Sa spécialité ! Le Bayern rejoint par ailleurs le Borussia au nombre de victoires (6) en Supercoupe d'Allemagne. (Belga)