C'est sans Thomas Müller, Leon Goretzka et Javi Martinez, positifs au Covid-19 et privé de Jérôme Boateng, rentré en Allemagne après le décès de son ancienne compagne, que le Rekordmeister a débuté la partie. Vainqueurs de la dernière Ligue des Champions, les Bavarois ont cru ouvrir le score sur une frappe de Joshua Kimmich mais l'arbitre a estimé que Robert Lewandowski, en position hors-jeu, gênait la vue du portier mexicain (18e). Le Bayern a ensuite frappé la barre des Tigres sur un envoi de Leroy Sané (34e). Après une tentative de Serge Gnabry (51e), l'équipe de Hansi Flick a finalement fait sauter le verrou adverse. Un centre de Kimmich a trouvé la tête de Lewandowski. Si Guzman a pu repousser l'envoi du Polonais, il n'a rien pu faire sur la reprise dans la foulée de Benjamin Pavard (1-0, 59e). Le Français a toutefois longtemps dû attendre l'aval du VAR avant de pouvoir fêter son but. Le Bayern a ensuite géré son avance et aurait pu revendiquer une second but mais Corentin Tolisso (70e, 81e) et Douglas Costa (85e) ont manqué le break. Le Bayern, auteur du doublé Coupe-Championnat sur la scène domestique et également lauréat de la Supercoupe d'Europe, a ajouté une nouvelle ligne à son imposant palmarès. Le club bavarois, qui succède à Liverpool, avait déjà remporté la compétition en 2013. Pour sa première participation, Tigres UANL n'est donc pas parvenu à mettre un terme à l'hégémonie européenne, qui perdure depuis huit éditions déjà. En 2012, les Brésiliens de Corinthians avaient battu Chelsea en finale. En début de soirée, les Égyptiens d'Al-Ahly ont pris la troisième place de la compétition en battant les Brésiliens de Palmeiras aux tirs au but (0-0, 3-2 t.a.b.). Al-Ahly, champion d'Afrique, se classe troisième de la compétition pour la deuxième fois de son histoire après 2006. (Belga)

C'est sans Thomas Müller, Leon Goretzka et Javi Martinez, positifs au Covid-19 et privé de Jérôme Boateng, rentré en Allemagne après le décès de son ancienne compagne, que le Rekordmeister a débuté la partie. Vainqueurs de la dernière Ligue des Champions, les Bavarois ont cru ouvrir le score sur une frappe de Joshua Kimmich mais l'arbitre a estimé que Robert Lewandowski, en position hors-jeu, gênait la vue du portier mexicain (18e). Le Bayern a ensuite frappé la barre des Tigres sur un envoi de Leroy Sané (34e). Après une tentative de Serge Gnabry (51e), l'équipe de Hansi Flick a finalement fait sauter le verrou adverse. Un centre de Kimmich a trouvé la tête de Lewandowski. Si Guzman a pu repousser l'envoi du Polonais, il n'a rien pu faire sur la reprise dans la foulée de Benjamin Pavard (1-0, 59e). Le Français a toutefois longtemps dû attendre l'aval du VAR avant de pouvoir fêter son but. Le Bayern a ensuite géré son avance et aurait pu revendiquer une second but mais Corentin Tolisso (70e, 81e) et Douglas Costa (85e) ont manqué le break. Le Bayern, auteur du doublé Coupe-Championnat sur la scène domestique et également lauréat de la Supercoupe d'Europe, a ajouté une nouvelle ligne à son imposant palmarès. Le club bavarois, qui succède à Liverpool, avait déjà remporté la compétition en 2013. Pour sa première participation, Tigres UANL n'est donc pas parvenu à mettre un terme à l'hégémonie européenne, qui perdure depuis huit éditions déjà. En 2012, les Brésiliens de Corinthians avaient battu Chelsea en finale. En début de soirée, les Égyptiens d'Al-Ahly ont pris la troisième place de la compétition en battant les Brésiliens de Palmeiras aux tirs au but (0-0, 3-2 t.a.b.). Al-Ahly, champion d'Afrique, se classe troisième de la compétition pour la deuxième fois de son histoire après 2006. (Belga)