C'est Giannis Antetokounmpo, l'ailier de Milwaukee, qui a eu droit au trophée. Il est vrai que le Grec a fait preuve d'une précision chirurgicale aux tirs avec un 16/16 (dont 3/3 à 3 pts) et 35 points au compteur. Une perfection qui n'avait plus observée dans le "match des étoiles" depuis 1968 et le 8/8 de Hal Greer. Antetokunmpo est désormais le joueur le plus prolifique des All Star Games parmi ceux qui ont joué au moins cinq matchs avec une moyenne de 28.8 points. En revanche, "King" James n'a pas brillé. Lui qui avait fait connaître son mécontentement de devoir jouer ce match devant très peu de fans et en cette période Covid s'est contenté d'inscrire 4 points (2/7 aux tirs) et n'a joué que 13 minutes. Depuis le changement de règlement, James a remporté les quatre matchs avec l'équipe qu'il avait composée. Il a demandé à ne plus devoir être capitaine à l'avenir "comme cela, je pourrai me retirer avec un record parfait de 4-0." Les coéquipiers du "capitaine James" ont remporté les trois premiers quart-temps (40-39, 60-41, 46-45), pour lesquels il y avait un enjeu, puisque l'équipe qui s'imposait dans chacune de ces périodes gagnait 200.000 dollars à reverser pour l'oeuvre caritative de son choix (100.000 dollars pour l'équipe perdante). A 146-125, le dernier quart-temps a consisté à atteindre les 170 points, sans limite de temps impartie. En effet, conformément au nouveau règlement mis en place lors de la précédente édition, on ajoute 24 points (en hommage au numéro de maillot de Kobe Bryant, tragiquement disparu en janvier 2020) au total de l'équipe qui mène, afin de déterminer le score à atteindre pour décrocher la victoire. Ce que la "Team LeBron", qui n'avait donc que 24 points à inscrire, a réussi sans peine face un adversaire tenu d'en marquer 45 pour espérer atteindre cette barre victorieuse en premier. Stephen Curry (28 pts) et Damian Lillard (32 pts), deux autres membres de la "Team LeBron" ont aussi tiré la couverture à eux en rentrant l'un et l'autres 8 de leurs 16 tirs au-delà de l'arc de cercle et à deux reprises depuis la ligne médiane. Bradeley Beal (26 pts) a été le joueur de la "Team Durant" le plus en vue. Le Covid n'a pas manqué de se faire remarquer puisque deux joueurs de Philadelphie Joel Embiid et Ben Simmons, testés positifs, n'ont pas été autorisés à jouer. Ils pourraient même manquer la reprise du championnat avec leur équipe jeudi. Les trophée annexes de la soirée sont revenus à Stephen Curry qui a remporté le concours à 3 points de justesse (28-27) en finale face au meneur des Utah Jazz Mike Conley. La star de Golden State avait déjà gagné l'épreuve en 2015. Battu en finale du "Skills Challenge" l'année dernière, le Lituanien Domantas Sabonis (Indiana) s'est imposé cette année en finale face au pivot d'Orlando Nikola Vucevic. (Belga)

C'est Giannis Antetokounmpo, l'ailier de Milwaukee, qui a eu droit au trophée. Il est vrai que le Grec a fait preuve d'une précision chirurgicale aux tirs avec un 16/16 (dont 3/3 à 3 pts) et 35 points au compteur. Une perfection qui n'avait plus observée dans le "match des étoiles" depuis 1968 et le 8/8 de Hal Greer. Antetokunmpo est désormais le joueur le plus prolifique des All Star Games parmi ceux qui ont joué au moins cinq matchs avec une moyenne de 28.8 points. En revanche, "King" James n'a pas brillé. Lui qui avait fait connaître son mécontentement de devoir jouer ce match devant très peu de fans et en cette période Covid s'est contenté d'inscrire 4 points (2/7 aux tirs) et n'a joué que 13 minutes. Depuis le changement de règlement, James a remporté les quatre matchs avec l'équipe qu'il avait composée. Il a demandé à ne plus devoir être capitaine à l'avenir "comme cela, je pourrai me retirer avec un record parfait de 4-0." Les coéquipiers du "capitaine James" ont remporté les trois premiers quart-temps (40-39, 60-41, 46-45), pour lesquels il y avait un enjeu, puisque l'équipe qui s'imposait dans chacune de ces périodes gagnait 200.000 dollars à reverser pour l'oeuvre caritative de son choix (100.000 dollars pour l'équipe perdante). A 146-125, le dernier quart-temps a consisté à atteindre les 170 points, sans limite de temps impartie. En effet, conformément au nouveau règlement mis en place lors de la précédente édition, on ajoute 24 points (en hommage au numéro de maillot de Kobe Bryant, tragiquement disparu en janvier 2020) au total de l'équipe qui mène, afin de déterminer le score à atteindre pour décrocher la victoire. Ce que la "Team LeBron", qui n'avait donc que 24 points à inscrire, a réussi sans peine face un adversaire tenu d'en marquer 45 pour espérer atteindre cette barre victorieuse en premier. Stephen Curry (28 pts) et Damian Lillard (32 pts), deux autres membres de la "Team LeBron" ont aussi tiré la couverture à eux en rentrant l'un et l'autres 8 de leurs 16 tirs au-delà de l'arc de cercle et à deux reprises depuis la ligne médiane. Bradeley Beal (26 pts) a été le joueur de la "Team Durant" le plus en vue. Le Covid n'a pas manqué de se faire remarquer puisque deux joueurs de Philadelphie Joel Embiid et Ben Simmons, testés positifs, n'ont pas été autorisés à jouer. Ils pourraient même manquer la reprise du championnat avec leur équipe jeudi. Les trophée annexes de la soirée sont revenus à Stephen Curry qui a remporté le concours à 3 points de justesse (28-27) en finale face au meneur des Utah Jazz Mike Conley. La star de Golden State avait déjà gagné l'épreuve en 2015. Battu en finale du "Skills Challenge" l'année dernière, le Lituanien Domantas Sabonis (Indiana) s'est imposé cette année en finale face au pivot d'Orlando Nikola Vucevic. (Belga)