"Je suis évidemment très, très heureux aujourd'hui parce que je crois c'est un beau moment pour le sport", a expliqué Pierre-Yves Beckers en présentant fièrement jeudi les médailles acheminées depuis Lausanne. "Cela montre qu'il ne faut jamais désespérer dans la lutte contre le dopage. Aujourd'hui, le CIO garde les échantillons des athlètes durant dix ans. L'expérience que nous vivons ici démontre que, même des années après, il y a moyen d'attraper des tricheurs et de redonner aux vrais vainqueurs la médaille d'or qui leur reviennent". Olivia Borlée, Hanna Mariën, Elodie Ouedraogo et Kim Gevaert, entraînées alors par Rudy Diels, seront honorées en qualité de seules véritables championnes olympiques du 4x100 mètres des Jeux Olympiques de Pékin. La Russie a été déclassée pour dopage suite à une ré-analyse des échantillons des jeux de Pékin. (Belga)

"Je suis évidemment très, très heureux aujourd'hui parce que je crois c'est un beau moment pour le sport", a expliqué Pierre-Yves Beckers en présentant fièrement jeudi les médailles acheminées depuis Lausanne. "Cela montre qu'il ne faut jamais désespérer dans la lutte contre le dopage. Aujourd'hui, le CIO garde les échantillons des athlètes durant dix ans. L'expérience que nous vivons ici démontre que, même des années après, il y a moyen d'attraper des tricheurs et de redonner aux vrais vainqueurs la médaille d'or qui leur reviennent". Olivia Borlée, Hanna Mariën, Elodie Ouedraogo et Kim Gevaert, entraînées alors par Rudy Diels, seront honorées en qualité de seules véritables championnes olympiques du 4x100 mètres des Jeux Olympiques de Pékin. La Russie a été déclassée pour dopage suite à une ré-analyse des échantillons des jeux de Pékin. (Belga)