"A un moment, j'étais sur mon vélo, et à l'instant suivant j'étais par terre, entouré de spectateurs", a raconté le coureur de l'équipe Movistar, qui explique avoir heurté la roue d'un adversaire avant de s'écrouler. "C'était un choc". Présent avec cinq de ses équipiers dont le coleader Nairo Quintana dans le premier groupe de favoris après l'accélération de l'équipe Deceuninck-Quick Step en fin d'étape - un "coup de bordure" qui a scindé le peloton en plusieurs morceaux - Landa a finalement perdu 2:09 sur la ligne d'arrivée à cause de sa chute survenue à 19 kilomètres du but. "Heureusement, je n'ai pas de blessures, j'ai pu continuer en un seul morceau. Ce n'est qu'une perte de temps, et l'objectif pour lequel nous sommes venus s'éloigne", a-t-il poursuivi. Quintana, de son côté, a réussi à terminer l'étape dans le premier groupe, contrairement à d'autres candidats au podium comme Thibaut Pinot, Rigoberto Uran, Richie Porte et Jakob Fuglsang. "J'espère que mon corps et mes jambes répondront bien après le jour de repos", a déclaré le Colombien, huitième du classement général à 2:04 du Français Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step). (Belga)