Le Tour d'Italie aura lieu du 4 au 27 mai. Les trois premières étapes se dérouleront en Israël, en présence du Texan, suspendu à vie pour dopage. "On a demandé hier soir si j'allais couvrir le Giro et j'ai répondu: 'Nous irons en Israël pour relater le Giro'", déclare Lance Armstrong, qui avait pourtant indiqué qu'il n'irait sur aucun grand tour. "Mais avoir la chance d'aller en Israël pour couvrir un événement iconique comme le Giro, c'est tout simplement fou", justifie-t-il. Pour rappel, Lance Armstrong a été suspendu à vie pour dopage et gommé entre autres du palmarès du Tour de France. Après ses aveux en janvier 2013, il était devenu persona non grata dans le monde du cyclisme, et n'était nulle part bienvenu. Il avait été cependant invité au dernier Tour des Flandres, mais avait renoncé à venir au Ronde quelques jours avant la course pour 'raisons familiales". La semaine dernière, Lance Armstrong a accepté de payer cinq millions de dollars en indemnités pour l'abandon d'une procédure judiciaire lancée par l'un de ses anciens sponsors, la Poste américaine (US Postal) et Floyd Landis, l'un de ses anciens coéquipiers, qui réclamaient 100 millions de dollars au titre d'indemnisation après qu'Armstrong a reconnu en 2013 avoir eu recours au dopage durant sa carrière. (Belga)

Le Tour d'Italie aura lieu du 4 au 27 mai. Les trois premières étapes se dérouleront en Israël, en présence du Texan, suspendu à vie pour dopage. "On a demandé hier soir si j'allais couvrir le Giro et j'ai répondu: 'Nous irons en Israël pour relater le Giro'", déclare Lance Armstrong, qui avait pourtant indiqué qu'il n'irait sur aucun grand tour. "Mais avoir la chance d'aller en Israël pour couvrir un événement iconique comme le Giro, c'est tout simplement fou", justifie-t-il. Pour rappel, Lance Armstrong a été suspendu à vie pour dopage et gommé entre autres du palmarès du Tour de France. Après ses aveux en janvier 2013, il était devenu persona non grata dans le monde du cyclisme, et n'était nulle part bienvenu. Il avait été cependant invité au dernier Tour des Flandres, mais avait renoncé à venir au Ronde quelques jours avant la course pour 'raisons familiales". La semaine dernière, Lance Armstrong a accepté de payer cinq millions de dollars en indemnités pour l'abandon d'une procédure judiciaire lancée par l'un de ses anciens sponsors, la Poste américaine (US Postal) et Floyd Landis, l'un de ses anciens coéquipiers, qui réclamaient 100 millions de dollars au titre d'indemnisation après qu'Armstrong a reconnu en 2013 avoir eu recours au dopage durant sa carrière. (Belga)