"Si les joueurs continuent sur cette voie, nous nous verrons dans l'obligation de faire quelque-chose que nous avions dit que nous n'allions pas faire, c'est-à-dire le confinement obligatoire", a déclaré Javier Tebas lors d'une conférence de presse. D'après la chaîne TV espagnole Cuatro, le latéral portugais de Barcelone, Nelson Semedo a participé à un barbecue avec une vingtaine d'autres personnes dans la ville de Castelldefels, en Catalogne (nord-est du pays), sans porter de masque ni respecter les distances de sécurité, enfreignant ainsi les règles du déconfinement fixées par le gouvernement espagnol. Castelldefels se trouve encore en phase 2 du plan de déconfinement espagnol, où les rassemblements de plus de 15 personnes sont interdits. En mai dernier, quatre joueurs du Séville FC avaient dû présenter des excuses après avoir participé à barbecue dépassant le nombre limite de participants. Avant le retour de la compétition, LaLiga avait envisagé d'intégrer dans son protocole de sécurité sanitaire le confinement obligatoire des joueurs et du staff dans les centre d'entraînements, une mesure vivement critiquée par les joueurs et qui n'a finalement pas été appliquée. "Nous espérons que non (que cela n'arrivera plus), mais s'ils continuent avec autant de barbecues et autant de fêtes, nous devrons envisager de mettre en place une politique de confinement", a répété Tebas. "Il y a eu beaucoup de confiance de la part de LaLiga quand on a décidé d'annuler le confinement pour la fin de saison, et je demande qu'ils ne brisent pas cette confiance", a-t-il dit. LaLiga n'a pas "la compétence disciplinaire sur les contrats des joueurs" mais "nous avons communiqué ces événements aux clubs et je sais que tous les joueurs en question ont été écartés du groupe au moins pour un entraînement, et certains clubs ont pris des mesures disciplinaires", a souligné Javier Tebas. Jeudi, Semedo n'a pas participé à l'entraînement collectif du Barça. (Belga)

"Si les joueurs continuent sur cette voie, nous nous verrons dans l'obligation de faire quelque-chose que nous avions dit que nous n'allions pas faire, c'est-à-dire le confinement obligatoire", a déclaré Javier Tebas lors d'une conférence de presse. D'après la chaîne TV espagnole Cuatro, le latéral portugais de Barcelone, Nelson Semedo a participé à un barbecue avec une vingtaine d'autres personnes dans la ville de Castelldefels, en Catalogne (nord-est du pays), sans porter de masque ni respecter les distances de sécurité, enfreignant ainsi les règles du déconfinement fixées par le gouvernement espagnol. Castelldefels se trouve encore en phase 2 du plan de déconfinement espagnol, où les rassemblements de plus de 15 personnes sont interdits. En mai dernier, quatre joueurs du Séville FC avaient dû présenter des excuses après avoir participé à barbecue dépassant le nombre limite de participants. Avant le retour de la compétition, LaLiga avait envisagé d'intégrer dans son protocole de sécurité sanitaire le confinement obligatoire des joueurs et du staff dans les centre d'entraînements, une mesure vivement critiquée par les joueurs et qui n'a finalement pas été appliquée. "Nous espérons que non (que cela n'arrivera plus), mais s'ils continuent avec autant de barbecues et autant de fêtes, nous devrons envisager de mettre en place une politique de confinement", a répété Tebas. "Il y a eu beaucoup de confiance de la part de LaLiga quand on a décidé d'annuler le confinement pour la fin de saison, et je demande qu'ils ne brisent pas cette confiance", a-t-il dit. LaLiga n'a pas "la compétence disciplinaire sur les contrats des joueurs" mais "nous avons communiqué ces événements aux clubs et je sais que tous les joueurs en question ont été écartés du groupe au moins pour un entraînement, et certains clubs ont pris des mesures disciplinaires", a souligné Javier Tebas. Jeudi, Semedo n'a pas participé à l'entraînement collectif du Barça. (Belga)