La vérité par les chiffres: les statistiques de la Jupiler Pro League (en images)

0 - Le RC Genk n'a pas perdu un seul de ses 10 matches en déplacement. © Photo News

Sur l'ensemble des quinze grands championnats européens, seuls Torino et Liverpool font aussi bien. Les Reds ont cependant vu leur série interrompue par la défaite à Manchester City, début janvier. Genk, qui inscrit en moyenne 2,7 buts par match, est aussi le club le plus productif de JPL en déplacement, et de loin. À domicile, c'est le Club Bruges qui marque le plus : 3 buts par match. Aucun autre club de l'élite ne marque plus de deux buts par rencontre devant son public.

3 - C'est le nombre de clubs qui encaissent plus à domicile qu'en déplacement. © BELGA

C'est notamment le cas du RC Genk (10 vs. 9), même si les Limbourgeois possèdent la meilleure défense. Le déséquilibre est plus important à Courtrai (19 contre 11, soit 63 %) et à l'Antwerp (15 contre 9, soit 62,5 %).

79 - C'est le nombre de buts inscrits dans les matches de Zulte Waregem. © BELGA

Soit neuf de plus que dans les rencontres du Club Bruges (70). Dans 16 des 21 matches de Zulte Waregem, les deux équipes ont marqué. Harbaoui & Cie ont inscrit 33 buts mais ils en ont aussi encaissé 46, soit 2,19 par match. Personne n'a fait aussi mal. Dans 8 des 21 rencontres, ils ont encaissé au moins 3 buts. Depuis l'avènement des play-offs, seuls Eupen (50 buts encaissés en 2016/17, soit 2,38 par match), le Lierse (47 buts en 2014/15, soit 2,23 par match) et Roulers (46 en 2009/10, soit 2,42 par match) ont eu une défense plus perméable à la trêve.

56 - C'est le pourcentage de points (10 sur 18) du Club Bruges au cours des six derniers matches. © BELGA

C'est le pourcentage de points (10 sur 18) du Club Bruges au cours des six derniers matches, contre 69 % au premier tour (31 sur 45). C'est étonnant car, entre 2009/10 et 2017/18, le Club Bruges était chaque fois le meilleur club des mois de novembre/décembre, qui correspondent au début du deuxième tour avant la trêve. Il prenait en moyenne 78 % des points. L'Antwerp (7 sur 18 après un 31/45) et Anderlecht (4 sur 18 après un 30/45) ont connu un passage à vide plus sérieux encore sur les six derniers matches.

4 - Le nombre de clubs du G5 dans le top 6 - seul Gand (7e) n'y est pas. © BELGA

C'est mieux que lors des trois dernières saisons (chaque fois 3 clubs). Avec 190 sur 315, le RC Genk, le Club Bruges, Anderlecht, le Standard et Gand affichent le pourcentage de points le plus élevé depuis 2013/14 (62,5% à l'époque). À noter que le top 6 avec l'Antwerp et Saint-Trond, a pris exactement le même nombre de points en 21 matches que lors de la saison dernière : 230 sur 378 (61%). C'est un point de plus qu'à la trêve de la saison 2016/17 (229).

8 - C'est le nombre de défaites (sur 12) de Mouscron par un but d'écart. © BELGA

Dans le cas de Lokeren, c'est 8 sur 13. Inversement, l'Antwerp est le club qui gagne le plus souvent par le plus petit écart (7 sur 11). Aucun club n'est plus efficace : le Great Old anversois a gagné 10 fois après avoir ouvert le score, il n'a perdu qu'une fois, contre Genk (2-4 après avoir mené 2-0).

6 - C'est la différence de buts de l'Antwerp (30-24), soit exactement les mêmes chiffres qu'il y a un an. © BELGA

La différence, c'est que cette fois, ils rapportent quatre points de plus (38 pour 34), et une troisième place au classement (4e l'an dernier).

33 - C'est le nombre de buts inscrits par Saint-Trond. © BELGA

Un record pour les Canaris depuis 2010. L'an dernier, le STVV occupait également la sixième place à la trêve mais il comptait quatre points de moins. C'est aussi le seul club qui n'a pas encore perdu à domicile, même s'il n'y a pris "que" 20 points sur 30, en raison de cinq matches nuls.

0 - Lokeren est le seul club de l'élite qui n'a jamais marqué plus de de deux buts au cours du même match. © BELGA

Sa défense pose problème aussi, surtout après le repos : elle a encaissé 28 de ses 35 buts (80 %) en deuxième mi-temps, dont 16 (46 %) dans le dernier quart d'heure. En déplacement, Lokeren n'a pris que deux points sur 30. Dans les 15 plus grands championnats européens où on a disputé au moins huit matches en déplacement, seuls les Turcs d'Eskisehirspor et Karabukspor (0 sur 24) et les Anglais de Fulham (2 sur 33) ont fait plus mal.

2,89 - C'est la moyenne de buts par match après 21 journées (485 sur 168 matches). © Belgaimage

Depuis l'avènement des play-offs, on n'a fait mieux que sur l'ensemble de la saison 2012/13 (2,93 buts par match). Dans les quinze meilleurs championnats européens (selon le ranking UEFA), on ne marque davantage qu'en Suisse (3,44 buts par match), aux Pays-Bas (3,41) et en Allemagne (3,04).

19 - C'est le nombre de buts inscrits après la pause par Waasland-Beveren, soit 83 %. © BELGA

Seul Ostende s'approche de ce score (15 sur 21, soit 71 %). L'équipe la plus productive dans le dernier quart d'heure (temps additionnel compris) est Gand (15 sur 38, soit 39 %), suivi de près par Charleroi (12 sur 32, soit 38 %). Par contre, les Zèbres n'ont pas marqué une seule fois dans le premier quart d'heure.

35 - C'est le pourcentage de buts d'Anderlecht (13 sur 37) inscrits par Dimata. © BELGAIMAGE

Aucun club ne dépend autant d'un joueur en matière de productivité. Sans oublier que Santini a inscrit 11 buts. Harbaoui a marqué 33 % des buts de Zulte Waregem (11 sur 33) et Kamada 10 des 32 buts de St-Trond (31 %).

657 - C'est le nombre de fautes commises par les deux équipes lors des matches d'Eupen, soit 31 par match. © BELGA

Les joueurs des Cantons de l'Est sont ceux qui commettent le plus de fautes (330) mais Eupen est aussi la troisième équipe dont les joueurs sont le plus souvent arrêtés fautivement (327 fois).

9 - C'est le nombre de points pris par Ostende au cours des dix derniers matches. © BELGA

Seul Lokeren fait aussi mal. Depuis qu'ils ont rejoint l'élite, en 2013/14, jamais encore les Côtiers n'avaient marqué aussi peu (21) et encaissé autant (37). Ostende est aussi le club qui a le moins souvent le ballon (42 %, soit 1,7 % de moins que Waasland-Beveren).