Comme chaque année, Berlusconi rappelle que les comptes sont dans le rouge et cela suffit pour justifier la vente de Thiago Silva. A charge de l'administrateur délégué, Adriano Galliani, d'en retirer un maximum en commençant les négociations à 35 millions.

Mais cette prise de position ne fait pas plaisir à toute la famille Berlusconi. Membre du conseil d'administration, Barbara estime que "c'est un choix inutile et nuisible". Furieuse Lady B., elle qui n'avait déjà pas apprécié d'être remballée sec la semaine précédente quand elle a demandé à son papa-président "de ne pas vendre les top-joueurs que sont Thiago Silva et Zlatan Ibrahimovic".

Ils sont nombreux à penser, comme Barbara, que ce départ affaiblirait fortement l'équipe en vue de la prochaine saison. Ibrahimovic, qui fantasme sur la Ligue des Champions, a laissé entendre qu'il partirait bien vu que l'équipe ne serait plus compétitive au niveau européen.

Interrogé sur la question en Pologne, Antonio Cassano a déclaré "que l'équipe perdrait 50% de sa force" et "qu'il ne sait pas s'il restera."

Enfin, Milan Channel a mis ce message sur les ondes : "Président, nous vous en prions,... gardez-le!!!"

Nicolas Ribaudo, Sport/Foot Magazine

Comme chaque année, Berlusconi rappelle que les comptes sont dans le rouge et cela suffit pour justifier la vente de Thiago Silva. A charge de l'administrateur délégué, Adriano Galliani, d'en retirer un maximum en commençant les négociations à 35 millions.Mais cette prise de position ne fait pas plaisir à toute la famille Berlusconi. Membre du conseil d'administration, Barbara estime que "c'est un choix inutile et nuisible". Furieuse Lady B., elle qui n'avait déjà pas apprécié d'être remballée sec la semaine précédente quand elle a demandé à son papa-président "de ne pas vendre les top-joueurs que sont Thiago Silva et Zlatan Ibrahimovic".Ils sont nombreux à penser, comme Barbara, que ce départ affaiblirait fortement l'équipe en vue de la prochaine saison. Ibrahimovic, qui fantasme sur la Ligue des Champions, a laissé entendre qu'il partirait bien vu que l'équipe ne serait plus compétitive au niveau européen. Interrogé sur la question en Pologne, Antonio Cassano a déclaré "que l'équipe perdrait 50% de sa force" et "qu'il ne sait pas s'il restera."Enfin, Milan Channel a mis ce message sur les ondes : "Président, nous vous en prions,... gardez-le!!!"Nicolas Ribaudo, Sport/Foot Magazine