L'UEFA devrait décider d'organiser ou non la finale de l'épreuve reine du football européen à Istanbul lors de son comité exécutif qui se réunit les 17 et 18 juin. Les noms de plusieurs villes, comme Lisbonne et Francfort, circulent dans les médias spécialisés. Et mardi, le maire de la capitale espagnole a fait état d'une possible candidature de Madrid. Mais pas de quoi enterrer les espoirs turcs. "Je n'ai aucun doute sur le fait que (cette finale) se déroulera de la meilleure des façons en Turquie. Nous sommes convaincus que nous recevrons de bonnes nouvelles le 17" juin, a ainsi déclaré jeudi le ministre turc des Sports Mehmet Kasapoglu. "Nous suivons cela de près, c'est une affaire très importante", a-t-il insisté lors d'une interview à la chaîne de télévision TRT Sport. Choisie avant la pandémie, Istanbul est toujours la ville officiellement désignée pour accueillir la finale de C1. La rencontre aurait dû se dérouler le 30 mai au stade olympique Atatürk, 15 ans après la légendaire finale entre Liverpool et le Milan AC (3-3 a.p., 3 t.a.b. à 2), mais la pandémie a contraint l'UEFA de suspendre la compétition. Les responsables et supporters turcs arguent qu'Istanbul reste la ville idoine pour accueillir cette finale en raison du relatif succès de la Turquie contre l'épidémie de nouveau coronavirus. Le pays a officiellement enregistré quelque 173.000 cas et 4.700 décès, soit un nombre de morts relativement faible par rapport à certains pays occidentaux, et n'a pas connu la pénurie d'équipements médicaux à laquelle de nombreux pays européens ont été confrontés. Néanmoins, le choix de la ville d'accueil pour cette finale dépendra également du format choisi par l'UEFA pour la reprise de la C1, interrompue au stade des huitièmes de finale. Selon la presse, l'UEFA pourrait envisager un format resserré pour la C1 disputée en août, avec des matches uniques sur terrain neutre à partir des quarts de finale au lieu du traditionnel format aller-retour, peut-être en rassemblant les huit équipes en lice dans une même ville. (Belga)

L'UEFA devrait décider d'organiser ou non la finale de l'épreuve reine du football européen à Istanbul lors de son comité exécutif qui se réunit les 17 et 18 juin. Les noms de plusieurs villes, comme Lisbonne et Francfort, circulent dans les médias spécialisés. Et mardi, le maire de la capitale espagnole a fait état d'une possible candidature de Madrid. Mais pas de quoi enterrer les espoirs turcs. "Je n'ai aucun doute sur le fait que (cette finale) se déroulera de la meilleure des façons en Turquie. Nous sommes convaincus que nous recevrons de bonnes nouvelles le 17" juin, a ainsi déclaré jeudi le ministre turc des Sports Mehmet Kasapoglu. "Nous suivons cela de près, c'est une affaire très importante", a-t-il insisté lors d'une interview à la chaîne de télévision TRT Sport. Choisie avant la pandémie, Istanbul est toujours la ville officiellement désignée pour accueillir la finale de C1. La rencontre aurait dû se dérouler le 30 mai au stade olympique Atatürk, 15 ans après la légendaire finale entre Liverpool et le Milan AC (3-3 a.p., 3 t.a.b. à 2), mais la pandémie a contraint l'UEFA de suspendre la compétition. Les responsables et supporters turcs arguent qu'Istanbul reste la ville idoine pour accueillir cette finale en raison du relatif succès de la Turquie contre l'épidémie de nouveau coronavirus. Le pays a officiellement enregistré quelque 173.000 cas et 4.700 décès, soit un nombre de morts relativement faible par rapport à certains pays occidentaux, et n'a pas connu la pénurie d'équipements médicaux à laquelle de nombreux pays européens ont été confrontés. Néanmoins, le choix de la ville d'accueil pour cette finale dépendra également du format choisi par l'UEFA pour la reprise de la C1, interrompue au stade des huitièmes de finale. Selon la presse, l'UEFA pourrait envisager un format resserré pour la C1 disputée en août, avec des matches uniques sur terrain neutre à partir des quarts de finale au lieu du traditionnel format aller-retour, peut-être en rassemblant les huit équipes en lice dans une même ville. (Belga)