"La préparation suivie par nos athlètes est la meilleure que nous puissions souhaiter", a indiqué Pierre-Olivier Beckers, président du COIB. "Nous nous sommes attelés à la tâche bien à l'avance en compagnie de tous nos partenaires et de tous les acteurs du sport. La collaboration avec les différentes fédérations et administrations s'est déroulée de manière très professionnelle. Nos athlètes ne pourront qu'en recueillir les fruits". Divers problèmes ont pourtant émaillé les dernières semaines. Il y a eu le scandale de dopage qui a frappé le sport russe, la crise financière et politique au Brésil, la menace terroriste, ... Pierre-Olivier Beckers évoque à ce sujet une "parfaite tempête". "Mais l'organisation a néanmoins livré un travail remarquable. Ces gens ne méritent pas qu'on passe son temps à les critiquer. Le concept du village olympique est par exemple l'un des plus beaux jamais imaginé. Les installations sportives sont au top et c'est quand même cela qui est à la base de tout en sport", a ajouté le président du COIB. Le chef de délégation Eddy De Smedt a rappelé que le COIB espère ramener entre trois et cinq médailles de Rio. "Le premier objectif de chacun des athlètes devrait être de réaliser son meilleur résultat. Si nous pouvions enregistrer environ 25 résultats dans le top 8, ce serait déjà très bien. On espère ensuite glaner quelques médailles. Les derniers pronostics attribuent quatre médailles à la Belgique, l'argent pour Evi (Van Acker) et le bronze pour Philip Milanov, Jaouad Achab en Si Mohamed Ketbi. Si cette prévision se réalisait, ce serait un beau succès. Cela impliquerait évidemment que nous taekwondoka réalisent un deux sur trois. Mais il y a des possibilités". (Belga)

"La préparation suivie par nos athlètes est la meilleure que nous puissions souhaiter", a indiqué Pierre-Olivier Beckers, président du COIB. "Nous nous sommes attelés à la tâche bien à l'avance en compagnie de tous nos partenaires et de tous les acteurs du sport. La collaboration avec les différentes fédérations et administrations s'est déroulée de manière très professionnelle. Nos athlètes ne pourront qu'en recueillir les fruits". Divers problèmes ont pourtant émaillé les dernières semaines. Il y a eu le scandale de dopage qui a frappé le sport russe, la crise financière et politique au Brésil, la menace terroriste, ... Pierre-Olivier Beckers évoque à ce sujet une "parfaite tempête". "Mais l'organisation a néanmoins livré un travail remarquable. Ces gens ne méritent pas qu'on passe son temps à les critiquer. Le concept du village olympique est par exemple l'un des plus beaux jamais imaginé. Les installations sportives sont au top et c'est quand même cela qui est à la base de tout en sport", a ajouté le président du COIB. Le chef de délégation Eddy De Smedt a rappelé que le COIB espère ramener entre trois et cinq médailles de Rio. "Le premier objectif de chacun des athlètes devrait être de réaliser son meilleur résultat. Si nous pouvions enregistrer environ 25 résultats dans le top 8, ce serait déjà très bien. On espère ensuite glaner quelques médailles. Les derniers pronostics attribuent quatre médailles à la Belgique, l'argent pour Evi (Van Acker) et le bronze pour Philip Milanov, Jaouad Achab en Si Mohamed Ketbi. Si cette prévision se réalisait, ce serait un beau succès. Cela impliquerait évidemment que nous taekwondoka réalisent un deux sur trois. Mais il y a des possibilités". (Belga)