"Renata Voracova se trouve dans le même centre de rétention que Djokovic, avec plusieurs autres joueurs de tennis, à Melbourne", a indiqué le ministère tchèque des Affaires étrangères. Le ministère a déclaré qu'il protestait contre cette rétention mais que la joueuse, âgée de 38 ans et classée 81e mondiale en double, avait accepté de quitter le pays et de ne pas participer à l'Open d'Australie "car ses possibilités d'entraînement sont limitées". Voracova, spécialiste du double, a bénéficié d'une exemption car elle s'est récemment remise du Covid, selon le quotidien tchèque Sport. Elle serait arrivée en Australie en décembre et a perdu cette semaine un match de double au tournoi WTA de Melbourne, aux côtés de la Polonaise Katarzyna Piter. Djokovic, qui s'était opposé à la vaccination obligatoire, est entré en Australie cette semaine grâce à une exemption médicale aux restrictions très strictes imposées par le pays à cause de la pandémie. Mais son visa a été annulé et il est sous la menace d'une expulsion dans l'attente d'une décision de justice sur la poursuite de son séjour, attendue lundi. Djokovic est en quête d'un 21e titre du Grand Chelem, un record, à l'Open d'Australie qui débute le 17 janvier. (Belga)

"Renata Voracova se trouve dans le même centre de rétention que Djokovic, avec plusieurs autres joueurs de tennis, à Melbourne", a indiqué le ministère tchèque des Affaires étrangères. Le ministère a déclaré qu'il protestait contre cette rétention mais que la joueuse, âgée de 38 ans et classée 81e mondiale en double, avait accepté de quitter le pays et de ne pas participer à l'Open d'Australie "car ses possibilités d'entraînement sont limitées". Voracova, spécialiste du double, a bénéficié d'une exemption car elle s'est récemment remise du Covid, selon le quotidien tchèque Sport. Elle serait arrivée en Australie en décembre et a perdu cette semaine un match de double au tournoi WTA de Melbourne, aux côtés de la Polonaise Katarzyna Piter. Djokovic, qui s'était opposé à la vaccination obligatoire, est entré en Australie cette semaine grâce à une exemption médicale aux restrictions très strictes imposées par le pays à cause de la pandémie. Mais son visa a été annulé et il est sous la menace d'une expulsion dans l'attente d'une décision de justice sur la poursuite de son séjour, attendue lundi. Djokovic est en quête d'un 21e titre du Grand Chelem, un record, à l'Open d'Australie qui débute le 17 janvier. (Belga)