Le week-end dernier lors de la réception de Saint-Trond, Zinho Vanheusden avait donné un coup de pied à Alexandre De Bruyn. Avec la jambe tendue et les crampons vers l'avant, Vanheusden avait touché le médian trudonnaire à hauteur de la cuisse. L'arbitre Geldhof avait d'abord donné un carton jaune avant de lui donner une carte rouge après l'intervention du VAR. Une faute qui lui avait valu cinq journées de suspension dont une avec sursis, et une amende de 4.500 euros à la suite d'une décision de la Commission des Litiges mardi. Les Rouches avaient décidé d'aller en appel. Cet appel a été jugé partiellement fondé. Dans son jugement, la Commission des litiges d'appel a estimé qu'il s'agissait d'une faute, "bien que très brutale, qui peut se produire pendant le jeu". Par ailleurs, le fait que le joueur n'a pas effectué le geste avec la volonté délibéré de mettre l'intégrité physique de son adversaire en péril, son jeune âge et son casier disciplinaire relativement favorable ont incité la Commission des litiges d'appel à considérer que la proposition initiale du parquet - refusée par le Standard - de trois matchs est "appropriée et équitable". (Belga)

Le week-end dernier lors de la réception de Saint-Trond, Zinho Vanheusden avait donné un coup de pied à Alexandre De Bruyn. Avec la jambe tendue et les crampons vers l'avant, Vanheusden avait touché le médian trudonnaire à hauteur de la cuisse. L'arbitre Geldhof avait d'abord donné un carton jaune avant de lui donner une carte rouge après l'intervention du VAR. Une faute qui lui avait valu cinq journées de suspension dont une avec sursis, et une amende de 4.500 euros à la suite d'une décision de la Commission des Litiges mardi. Les Rouches avaient décidé d'aller en appel. Cet appel a été jugé partiellement fondé. Dans son jugement, la Commission des litiges d'appel a estimé qu'il s'agissait d'une faute, "bien que très brutale, qui peut se produire pendant le jeu". Par ailleurs, le fait que le joueur n'a pas effectué le geste avec la volonté délibéré de mettre l'intégrité physique de son adversaire en péril, son jeune âge et son casier disciplinaire relativement favorable ont incité la Commission des litiges d'appel à considérer que la proposition initiale du parquet - refusée par le Standard - de trois matchs est "appropriée et équitable". (Belga)