Il ne manquera donc en définitive que le Clasico de dimanche après-midi (14h30) contre RSC Anderlecht, et pourra affronter l'Antwerp en quart de finale de la Coupe, mercredi prochain (20h45) à Sclessin. Le sursis court pendant un an. Mpoku avait été renvoyé par l'arbitre Jan Boterberg au Canonnier, après avoir planté ses crampons dans la cheville de Benjamin van Durmen, lors d'un duel. Le Standard, qui avait refusé la proposition du parquet à hauteur de trois matches de suspension, puis la sanction prononcée par la Commission des litiges, mardi, avait interjeté appel. Il a obtenu la réduction de peine espérée, mais pas sa suppression. Le président de la commission d'appel a semble-t-il tenu compte du fait que Mpoku n'avait auparavant jamais reçu de carte rouge directe. (Belga)

Il ne manquera donc en définitive que le Clasico de dimanche après-midi (14h30) contre RSC Anderlecht, et pourra affronter l'Antwerp en quart de finale de la Coupe, mercredi prochain (20h45) à Sclessin. Le sursis court pendant un an. Mpoku avait été renvoyé par l'arbitre Jan Boterberg au Canonnier, après avoir planté ses crampons dans la cheville de Benjamin van Durmen, lors d'un duel. Le Standard, qui avait refusé la proposition du parquet à hauteur de trois matches de suspension, puis la sanction prononcée par la Commission des litiges, mardi, avait interjeté appel. Il a obtenu la réduction de peine espérée, mais pas sa suppression. Le président de la commission d'appel a semble-t-il tenu compte du fait que Mpoku n'avait auparavant jamais reçu de carte rouge directe. (Belga)