Plus tôt dans la journée, Roger Federer, troisième joueur mondial, avait dominé Alexander Zverev (ATP 4) 6-4, 6-2. Angelique Kerber, deuxième joueuse mondiale, s'était imposée face à Belinda Bencic (WTA 54) 6-4, 7-6 (8/6). Remake de l'édition précédente, cette finale a proposé exactement le même scenario que celui de l'an passé, lorsque Federer et Kerber s'étaient imposés en simple et le double mixte avait tourné à l'avantage des Suisses. C'est le quatrième sacre de la Suisse, après 1992, 2001 et 2018. Déjà présent en 2001 aux côtés de Martina Hingis, Federer devient le premier joueur à remporter à trois reprises ce tournoi, dont la première édition remonte à 1989. L'Allemagne s'est imposée en 1993 et 1995. Federer, 37 ans, abordera avec confiance l'Open d'Australie, où il remet également son titre en jeu et visera un 100e sacre dans un tournoi. Bencic, 21 ans, compte les tournois de Eastbourne et Toronto, tous deux remportés en 2015, à son palmarès. (Belga)

Plus tôt dans la journée, Roger Federer, troisième joueur mondial, avait dominé Alexander Zverev (ATP 4) 6-4, 6-2. Angelique Kerber, deuxième joueuse mondiale, s'était imposée face à Belinda Bencic (WTA 54) 6-4, 7-6 (8/6). Remake de l'édition précédente, cette finale a proposé exactement le même scenario que celui de l'an passé, lorsque Federer et Kerber s'étaient imposés en simple et le double mixte avait tourné à l'avantage des Suisses. C'est le quatrième sacre de la Suisse, après 1992, 2001 et 2018. Déjà présent en 2001 aux côtés de Martina Hingis, Federer devient le premier joueur à remporter à trois reprises ce tournoi, dont la première édition remonte à 1989. L'Allemagne s'est imposée en 1993 et 1995. Federer, 37 ans, abordera avec confiance l'Open d'Australie, où il remet également son titre en jeu et visera un 100e sacre dans un tournoi. Bencic, 21 ans, compte les tournois de Eastbourne et Toronto, tous deux remportés en 2015, à son palmarès. (Belga)