La spontanéité de Jesse Vanenbulcke a été un de ses atouts majeurs, dimanche à Gand, dans sa course au titre national des dames élites. D'abord, la Gantoise s'est donnée très vite dans l'échappée matinale, qui allait être la bonne. Ensuite, parce qu'elle a enchaîné dans l'attaque de quatre coureuses à une heure de l'arrivée. Enfin, parce qu'elle a osé se lancer dans une attaque audacieuse aux 500 mètres, face à ses trois adversaires de l'échappée finale, pour aller décrocher son premier maillot tricolore. "Je me sentais trrès bien et en confiance dans ce championnat, après deux places de 3e au sprint dans de récentes kermesse, ce qui voulait dire quelque chose", a expliqué Jesse Vandenbulcke. "J'ai fait la course, toute la journée, j'ai tout donné dans ces 500 derniers mètres, après avoir joué mon va-tout alors que j'étais dans la roue de Van de Velde. J'ai été dans la première offensive et j'ai pu aller au bout, sur mes terres à Gand. Nous avons surpris toutes les grandes favorites du jour." (Belga)