Le premier Grand Prix de la saison est ainsi celui d'Oman le 3 avril à Muscat, une des cinq nouveautés ou retours dans un programme qui compte 21 rendez-vous (pour 18 l'an dernier), dont le Grand Prix de Belgique à Lommel le 1er août. C'est la première fois en effet que le MXGP s'arrête au Moyen-Orient. Six Grands Prix sont ensuite prévus en Europe, en Italie (25 avril dans un lieu encore à désigner), au Portugal (16 mai à Agueda), aux Pays-Bas (23 mai à Oss), en Allemagne (30 mai à Teutschenthal, absent l'an dernier en raison du coronavirus, en Russie (13 juin à Orlyonok) et en Lettonie (20 juin à Kegums). Deux rendez-vous sont programmés en Indonésie ensuite, sur un nouveau circuit à Jakarta d'abord (4 juillet) puis un retour à Semarang (11 juillet). Les traditionnels Grand Prix de Tchéquie (25 juillet à Loket) et de Belgique (1er août à Lommel) suivront, deux Grand Prix qui ont signé pour les cinq prochaines saisons encore. La Suède (à Uddevalla le 8 août) et la Finlande (à Iitti-KymiRing le 22 août) sont à nouveau au calendrier après avoir du être annulées l'an dernier alors que le rendez-vous finlandais, absent depuis 1984, devait effectuer son retour. Le cinquième nouveau circuit par rapport à l'an dernier est celui de Igora Drive en Russie le 29 août, à 50 kilomètres de Saint-Petersbourg. La Turquie - pour la 3e fois - va accueillir le championnat du monde le 12 septembre à Afyonkarahisar, puis ce sera au tour de la Chine le 19 septembre sur un circuit encore à désigner. Après 17 rendez-vous, et une fois n'est pas coutume alors qu'il clôture en principe la saison, le Motocross des Nations, qui n'avait pu avoir lieu l'an dernier à Ernée en France, est de retour au programme, le 26 septembre à Imola en Italie. La dernière ligne droite propose le traditionnel Grand Prix de France à St-Jean d'Angely le 10 octobre. Le Grand Prix d'Espagne le 17 octobre à Arroyomolinos précédera un Grand Prix le 31 octobre qui doit encore être attribué. Enfin, la 21e et dernière épreuve se déroulera à Neuquen en Argentine pour le GP de Patagonie. La saison dernière avait été considérablement perturbée vu la crise sanitaire. Quelques circuits avaient accueilli plus d'un Grand Prix pour remédier aux problèmes liés au coronavirus en matière d'organisation et de déplacements. Dix-huit Grands Prix avaient pu se disputer sacrant le Slovène Tim Gajser (Honda) en MXGP et le Français Tom Vialle (KTM) en MX2, juste devant Jago Geerts (Yamaha), vice-champion du monde. (Belga)

Le premier Grand Prix de la saison est ainsi celui d'Oman le 3 avril à Muscat, une des cinq nouveautés ou retours dans un programme qui compte 21 rendez-vous (pour 18 l'an dernier), dont le Grand Prix de Belgique à Lommel le 1er août. C'est la première fois en effet que le MXGP s'arrête au Moyen-Orient. Six Grands Prix sont ensuite prévus en Europe, en Italie (25 avril dans un lieu encore à désigner), au Portugal (16 mai à Agueda), aux Pays-Bas (23 mai à Oss), en Allemagne (30 mai à Teutschenthal, absent l'an dernier en raison du coronavirus, en Russie (13 juin à Orlyonok) et en Lettonie (20 juin à Kegums). Deux rendez-vous sont programmés en Indonésie ensuite, sur un nouveau circuit à Jakarta d'abord (4 juillet) puis un retour à Semarang (11 juillet). Les traditionnels Grand Prix de Tchéquie (25 juillet à Loket) et de Belgique (1er août à Lommel) suivront, deux Grand Prix qui ont signé pour les cinq prochaines saisons encore. La Suède (à Uddevalla le 8 août) et la Finlande (à Iitti-KymiRing le 22 août) sont à nouveau au calendrier après avoir du être annulées l'an dernier alors que le rendez-vous finlandais, absent depuis 1984, devait effectuer son retour. Le cinquième nouveau circuit par rapport à l'an dernier est celui de Igora Drive en Russie le 29 août, à 50 kilomètres de Saint-Petersbourg. La Turquie - pour la 3e fois - va accueillir le championnat du monde le 12 septembre à Afyonkarahisar, puis ce sera au tour de la Chine le 19 septembre sur un circuit encore à désigner. Après 17 rendez-vous, et une fois n'est pas coutume alors qu'il clôture en principe la saison, le Motocross des Nations, qui n'avait pu avoir lieu l'an dernier à Ernée en France, est de retour au programme, le 26 septembre à Imola en Italie. La dernière ligne droite propose le traditionnel Grand Prix de France à St-Jean d'Angely le 10 octobre. Le Grand Prix d'Espagne le 17 octobre à Arroyomolinos précédera un Grand Prix le 31 octobre qui doit encore être attribué. Enfin, la 21e et dernière épreuve se déroulera à Neuquen en Argentine pour le GP de Patagonie. La saison dernière avait été considérablement perturbée vu la crise sanitaire. Quelques circuits avaient accueilli plus d'un Grand Prix pour remédier aux problèmes liés au coronavirus en matière d'organisation et de déplacements. Dix-huit Grands Prix avaient pu se disputer sacrant le Slovène Tim Gajser (Honda) en MXGP et le Français Tom Vialle (KTM) en MX2, juste devant Jago Geerts (Yamaha), vice-champion du monde. (Belga)