Deuxième du groupe I des qualifications derrière la Belgique, la Russie va retrouver un adversaire qu'elle connaît bien. Battus deux fois par les Diables Rouges en qualifications (3-1 à Bruxelles et 1-4 à Saint-Pétersbourg), les joueurs de la Sbornaïa espèrent parvenir à équilibrer les échanges samedi. "Nous avons eu des matches intéressants contre la Belgique et nous les avons évidemment analysés", a précisé Cherchesov. "Nous avions subi deux défaites mais il ne faut pas oublier que la Belgique est une grande équipe. Je ne vais pas vous dévoiler mes plans mais nous avons bien travaillé à l'entraînement pour essayer de contrer les nombreuses qualités de la Belgique. C'est un nouveau match qui commence." Pour se préparer au mieux pour ce rendez-vous continental, la Russie a disputé deux matches de préparation face à la Pologne (1-1) et la Bulgarie (1-0). "Nous avons dû composer avec quelques absences mais je pense que, dans l'ensemble, nous nous sommes bien préparés. Nous sommes prêts à débuter cet Euro." Une équipe belge qui sera sensiblement différente que celle du dernier affrontement entre les deux nations en novembre 2019. Les Diables Rouges ont en effet pris la route de Saint-Pétersbourg sans Kevin De Bruyne et Axel Witsel qui poursuivent leur rééducation à Tubize. "La Belgique a ses problèmes et nous avons les nôtres", a prévenu Cherchesov. "Malgré les absences, cela reste une excellente équipe avec un très bon entraîneur. De plus, la majorité du groupe qui avait participé au Mondial 2018 est toujours présente." La Russie sera cependant privée de son ailier Andrey Mostovoy, testé positif au coronavirus vendredi, et qui sera remplacé par le défenseur Roman Evgenyev. "Tous les autres joueurs ont cependant été testés négatifs", a assuré le sélectionneur russe. (Belga)

Deuxième du groupe I des qualifications derrière la Belgique, la Russie va retrouver un adversaire qu'elle connaît bien. Battus deux fois par les Diables Rouges en qualifications (3-1 à Bruxelles et 1-4 à Saint-Pétersbourg), les joueurs de la Sbornaïa espèrent parvenir à équilibrer les échanges samedi. "Nous avons eu des matches intéressants contre la Belgique et nous les avons évidemment analysés", a précisé Cherchesov. "Nous avions subi deux défaites mais il ne faut pas oublier que la Belgique est une grande équipe. Je ne vais pas vous dévoiler mes plans mais nous avons bien travaillé à l'entraînement pour essayer de contrer les nombreuses qualités de la Belgique. C'est un nouveau match qui commence." Pour se préparer au mieux pour ce rendez-vous continental, la Russie a disputé deux matches de préparation face à la Pologne (1-1) et la Bulgarie (1-0). "Nous avons dû composer avec quelques absences mais je pense que, dans l'ensemble, nous nous sommes bien préparés. Nous sommes prêts à débuter cet Euro." Une équipe belge qui sera sensiblement différente que celle du dernier affrontement entre les deux nations en novembre 2019. Les Diables Rouges ont en effet pris la route de Saint-Pétersbourg sans Kevin De Bruyne et Axel Witsel qui poursuivent leur rééducation à Tubize. "La Belgique a ses problèmes et nous avons les nôtres", a prévenu Cherchesov. "Malgré les absences, cela reste une excellente équipe avec un très bon entraîneur. De plus, la majorité du groupe qui avait participé au Mondial 2018 est toujours présente." La Russie sera cependant privée de son ailier Andrey Mostovoy, testé positif au coronavirus vendredi, et qui sera remplacé par le défenseur Roman Evgenyev. "Tous les autres joueurs ont cependant été testés négatifs", a assuré le sélectionneur russe. (Belga)