"L'Union russe de football, en lien avec l'entraîneur principal de l'équipe nationale, a décidé de rompre le contrat avec le spécialiste et son staff technique", a annoncé la RFS dans un communiqué. La Fédération russe précise s'être mise à la recherche d'un successeur à Stanislav Cherchesov, sans avancer de nom. Selon les médias russes, un entraîneur étranger pourrait être privilégié. Stanislav Cherchesov avait pris les rênes de l'équipe en août 2016, à la sortie d'un Euro déjà raté qui avait précipité le limogeage de son prédécesseur Leonid Slutsky. Il a mené la Russie en quart de finale du Mondial-2018 organisé à domicile mais la Russie n'a pas été capable cette année de sortir de la phase de poules de l'Euro, malgré deux matches à Saint-Pétersbourg. Défaite par la Belgique (3-0) et le Danemark (4-1), la Russie a seulement battu la Finlande (1-0) et terminé dernière de son groupe. L'entraîneur de 57 ans était très critiqué en Russie après cette élimination précoce mais avait à plusieurs reprises écarté tout départ, se disant prêt à continuer. (Belga)

"L'Union russe de football, en lien avec l'entraîneur principal de l'équipe nationale, a décidé de rompre le contrat avec le spécialiste et son staff technique", a annoncé la RFS dans un communiqué. La Fédération russe précise s'être mise à la recherche d'un successeur à Stanislav Cherchesov, sans avancer de nom. Selon les médias russes, un entraîneur étranger pourrait être privilégié. Stanislav Cherchesov avait pris les rênes de l'équipe en août 2016, à la sortie d'un Euro déjà raté qui avait précipité le limogeage de son prédécesseur Leonid Slutsky. Il a mené la Russie en quart de finale du Mondial-2018 organisé à domicile mais la Russie n'a pas été capable cette année de sortir de la phase de poules de l'Euro, malgré deux matches à Saint-Pétersbourg. Défaite par la Belgique (3-0) et le Danemark (4-1), la Russie a seulement battu la Finlande (1-0) et terminé dernière de son groupe. L'entraîneur de 57 ans était très critiqué en Russie après cette élimination précoce mais avait à plusieurs reprises écarté tout départ, se disant prêt à continuer. (Belga)