"Un ensemble de documents a été envoyé à l'Agence mondiale antidopage (...) parmi lesquels la notification du désaccord avec les sanctions", a dit à la presse le directeur général de la RUSADA, Iouri Ganous. Conformément à la procédure, l'AMA doit désormais saisir le Tribunal arbitral du sport (TAS). Le 9 décembre, la Russie a été privée par l'AMA de participation pour quatre ans aux principaux évènements internationaux, notamment les Jeux olympiques 2020 et 2022 et la Coupe du monde de football 2022. Elle est accusée d'avoir manipulé les données antidopage qu'elle a transmises à l'organisation. Cette mise au ban de la Russie prévoit que seuls des sportifs russes triés sur le volet pourront participer aux compétitions, mais sous drapeau neutre et sans que l'hymne national ne soit joué. (Belga)

"Un ensemble de documents a été envoyé à l'Agence mondiale antidopage (...) parmi lesquels la notification du désaccord avec les sanctions", a dit à la presse le directeur général de la RUSADA, Iouri Ganous. Conformément à la procédure, l'AMA doit désormais saisir le Tribunal arbitral du sport (TAS). Le 9 décembre, la Russie a été privée par l'AMA de participation pour quatre ans aux principaux évènements internationaux, notamment les Jeux olympiques 2020 et 2022 et la Coupe du monde de football 2022. Elle est accusée d'avoir manipulé les données antidopage qu'elle a transmises à l'organisation. Cette mise au ban de la Russie prévoit que seuls des sportifs russes triés sur le volet pourront participer aux compétitions, mais sous drapeau neutre et sans que l'hymne national ne soit joué. (Belga)