Vendredi dernier, une déclaration d'intention a été signée après des semaines de négociations. Dimanche, une nouvelle étape a été franchie avec la signature d'un accord-cadre. "Ce document présente les mesures précises à prendre au cours des prochaines semaines. Il en résultera à terme un transfert de contrôle prévu pour la fin juin. Roger Lambrecht restera responsable en dernier ressort jusqu'à ce moment-là, mais il déterminera bien entendu avec le futur président le cours des choses jusqu'à la passation définitive des pouvoirs." Après plus de 25 ans, l'ère Lambrecht prendra bientôt fin. Le nouveau président sera présenté la semaine prochaine. "J'avais déjà réalisé depuis un certain temps que le moment était venu de quitter le club", a avancé le magnat du pneu. "Maintenant que la décision est prise, je suis d'abord reconnaissant d'avoir pu diriger ce beau club pendant si longtemps. Je l'ai toujours fait avec conviction. Bien sûr, toutes les décisions n'ont pas été bonnes, mais je pense qu'en tant que club provincial, nous avons accompli un très beau parcours ensemble. Ma plus grande préoccupation était qu'il y ait une continuité. Je pense que Louis de Vries offre la meilleure garantie à cet égard. Je tiens à remercier les supporters de leur loyauté inconditionnelle et j'espère qu'ils soutiendront également le nouveau président. Je serai toujours un partisan du Sporting." De Vries, 72 ans, n'aura pas la tâche facile: Lokeren a été relégué mais espère rester en 1A grâce à une procédure devant la Cour belge d'Arbitrage du Sport (CBAS). "Succéder à Roger Lambrecht, c'est loin d'être évident", a affirmé l'ancien agent de joueurs. "Il possède des connaissances et une expérience inégalables dans le paysage footballistique belge. J'ai été sincèrement ému de voir à quel point l'avenir du club était sa priorité numéro un. Cela met une lourde responsabilité sur mes épaules. Mais je n'ai pas peur. Je veux que le club redevienne une valeur fixe comme il l'a toujours été et qu'il mérite d'être. N'attendez pas de plans ou de propositions concrets de ma part aujourd'hui. Toutefois, la formation des jeunes, la santé financière et le contact étroit avec les supporters seront les valeurs fondamentales de la politique de la nouvelle direction. Vous pouvez déjà compter là-dessus." (Belga)