L'équipe belge jouera également contre l'Angleterre à Wembley (11/10) et l'Islande à Reykjavik (14/10) à huis clos en raison du protocole érigé par l'UEFA au regard de la situation sanitaire liée au coronavirus. C'est d'ailleurs à cause de ce protocole que la Nouvelle-Zélande a dû renoncer à affronter la Belgique le 8 octobre. L'équipe néo-zélandaise a été remplacée in extremis par les Éléphants. L'UEFA a un temps espéré pouvoir permettre le retour des fans dans les stades et a d'ailleurs utilisé la Supercoupe d'Europe comme match test. Mais la recrudescence du virus dans de nombreux pays en a décidé autrement. La fédération belge a ajouté espérer pouvoir remplir le stade Roi Baudouin en novembre. Les Diables Rouges auront trois rencontres à domicile lors de la prochaine trêve internationale: un amical contre la Suisse (11/11) et les deux derniers duels du groupe A2 de la Ligue des Nations, contre l'Angleterre (15/11) et le Danemark (18/11). (Belga)

L'équipe belge jouera également contre l'Angleterre à Wembley (11/10) et l'Islande à Reykjavik (14/10) à huis clos en raison du protocole érigé par l'UEFA au regard de la situation sanitaire liée au coronavirus. C'est d'ailleurs à cause de ce protocole que la Nouvelle-Zélande a dû renoncer à affronter la Belgique le 8 octobre. L'équipe néo-zélandaise a été remplacée in extremis par les Éléphants. L'UEFA a un temps espéré pouvoir permettre le retour des fans dans les stades et a d'ailleurs utilisé la Supercoupe d'Europe comme match test. Mais la recrudescence du virus dans de nombreux pays en a décidé autrement. La fédération belge a ajouté espérer pouvoir remplir le stade Roi Baudouin en novembre. Les Diables Rouges auront trois rencontres à domicile lors de la prochaine trêve internationale: un amical contre la Suisse (11/11) et les deux derniers duels du groupe A2 de la Ligue des Nations, contre l'Angleterre (15/11) et le Danemark (18/11). (Belga)