Il devient ainsi à 29 ans, l'un des plus jeunes chevaliers des temps modernes. La liste comprend également l'athlète Mo Farah, 33 ans, né en Somalie, qui a réalisé le doublé 5000/10000 mètres aux Jeux Olympiques de Rio de Janeiro, comme à Londres quatre ans plus tôt. L'heptathlète Jessica Ennis-Hill, médaille d'or à Londres et d'argent à Rio, qui a arrêté sa carrière depuis, est "dame" (Lady). Ce qui aussi le cas de la rameuse écossaise Katherine Grainger, médaillée à chacune de ses cinq participations aux Jeux Olympiques (quatre d'argent et l'or en deux de couple à Pékin'2008). Vainqueur pour la deuxième fois à Wimbledon en 2016, Andy Murray qui a prolongé pour quatre ans son titre olympique avant de s'installer au sommet du classement mondial des meilleurs joueur de tennis, a précisé qu'il ne souhaitait pas être désormais appelé "Sir Andy". "Cela le rendrait mal à l'aise. Il veut le moins de bruit possible", a expliqué un de ses proches. "Il estime en plus être trop jeune pour porter ce titre". "Je veux juste continuer à faire ce que je fais, travailler dur pour atteindre mes objectifs", avait-il lui même déclaré à ce sujet le mois passé. "C'est évidemment le plus grand honneur que vous puissiez obtenir dans ce pays, mais je me sens trop jeune pour recevoir pareille distinction..." Sir Mo est lui le premier athlète britannique à remporter quatre médailles d'or sur la piste. "C'est un rêve qui devient réalité", a-t-il commenté. "Imaginez ce que représente cet immense honneur pour celui qui était un petit garçon de 8 ans ne parlant pas l'anglais en arrivant dans ce pays. Ce qui m'arrive est inimaginable..." (Belga)

Il devient ainsi à 29 ans, l'un des plus jeunes chevaliers des temps modernes. La liste comprend également l'athlète Mo Farah, 33 ans, né en Somalie, qui a réalisé le doublé 5000/10000 mètres aux Jeux Olympiques de Rio de Janeiro, comme à Londres quatre ans plus tôt. L'heptathlète Jessica Ennis-Hill, médaille d'or à Londres et d'argent à Rio, qui a arrêté sa carrière depuis, est "dame" (Lady). Ce qui aussi le cas de la rameuse écossaise Katherine Grainger, médaillée à chacune de ses cinq participations aux Jeux Olympiques (quatre d'argent et l'or en deux de couple à Pékin'2008). Vainqueur pour la deuxième fois à Wimbledon en 2016, Andy Murray qui a prolongé pour quatre ans son titre olympique avant de s'installer au sommet du classement mondial des meilleurs joueur de tennis, a précisé qu'il ne souhaitait pas être désormais appelé "Sir Andy". "Cela le rendrait mal à l'aise. Il veut le moins de bruit possible", a expliqué un de ses proches. "Il estime en plus être trop jeune pour porter ce titre". "Je veux juste continuer à faire ce que je fais, travailler dur pour atteindre mes objectifs", avait-il lui même déclaré à ce sujet le mois passé. "C'est évidemment le plus grand honneur que vous puissiez obtenir dans ce pays, mais je me sens trop jeune pour recevoir pareille distinction..." Sir Mo est lui le premier athlète britannique à remporter quatre médailles d'or sur la piste. "C'est un rêve qui devient réalité", a-t-il commenté. "Imaginez ce que représente cet immense honneur pour celui qui était un petit garçon de 8 ans ne parlant pas l'anglais en arrivant dans ce pays. Ce qui m'arrive est inimaginable..." (Belga)