Cette décision a été prise pour faire de l'antichambre de la D1 une division plus viable pour les clubs. Les huit équipes devront répondre à des exigences financières plus strictes afin de faire partie du football professionnel.

Les 10 autres équipes se verront donc rétrograder dans une division inférieure et donc amateur. L'accession à la division 2 ne sera possible que si l'octroi de la licence du club en question a été réglé en début de saison.

La Pro League veut, par ce biais, éviter des bouleversements de compétitions à cause de l'obtention ou non de la licence, comme c'est le cas cette année. La décision a aussi pour conséquence qu'un seul club de division 1 sera rétrogradé en division 2 à partir de l'année prochaine.

En effet, seul le champion de D2 pourra accéder à l'élite. "Les textes définitifs doivent encore être votés au sein de la Commission Nationale des Études (CNE) avant fin juin 2015", a précisé un communiqué de la Pro League.

Cette décision a été prise pour faire de l'antichambre de la D1 une division plus viable pour les clubs. Les huit équipes devront répondre à des exigences financières plus strictes afin de faire partie du football professionnel. Les 10 autres équipes se verront donc rétrograder dans une division inférieure et donc amateur. L'accession à la division 2 ne sera possible que si l'octroi de la licence du club en question a été réglé en début de saison. La Pro League veut, par ce biais, éviter des bouleversements de compétitions à cause de l'obtention ou non de la licence, comme c'est le cas cette année. La décision a aussi pour conséquence qu'un seul club de division 1 sera rétrogradé en division 2 à partir de l'année prochaine. En effet, seul le champion de D2 pourra accéder à l'élite. "Les textes définitifs doivent encore être votés au sein de la Commission Nationale des Études (CNE) avant fin juin 2015", a précisé un communiqué de la Pro League.