L'ancien milieu de terrain a notamment joué pour Feyenoord et le FC Groningue. C'est ce dernier club qu'il entraînait depuis quatre ans. Buijs, successeur de Wouter Vrancken, s'apprête à vivre sa première expérience à l'étranger. "Je suis très heureux d'être dans ce club", a indiqué Buijs, qui aura 40 ans la semaine prochaine. "C'est mon premier défi hors des Pays-Bas et une nouvelle expérience, mais je suis impatient et je veux, à Malines, poursuivre sur la lancée des dernières années. C'est très difficile de donner aujourd'hui un objectif, il y a d'abord le mercato, je ne sais pas encore précisément comment sera notre équipe et celle des autres. Mais je veux que Malines termine le plus haut possible." "Travailler dur et tout donner chaque jour pour amener le club à un niveau supérieur, voilà ce que je défends, toujours", a poursuivi le Néerlandais. "Nous devons tout donner à chaque moment pour nous améliorer, c'est mon ambition comme entraîneur." En raison de sa manière énergique et très présente d'entraîner, Buijs a été comparé aux Pays-Bas à Diego Simeone, l'entraîneur de l'Atlético Madrid. "En Belgique, vous verrez certainement mon tempérament sur le terrain, mais cette comparaison est loin d'être exacte", nuance Buijs. "Certaines personnes aiment parfois mettre des étiquettes sur d'autres, surtout aux Pays-Bas. Mais peut-être ont-ils fait référence à Simeone car à un moment donné nous marquions peu de buts avec Groningue. Ce n'est pas que je sois automatiquement favorable au football de l'Atlético. Le style de football dépend de la qualité de ton groupe de joueurs." (Belga)

L'ancien milieu de terrain a notamment joué pour Feyenoord et le FC Groningue. C'est ce dernier club qu'il entraînait depuis quatre ans. Buijs, successeur de Wouter Vrancken, s'apprête à vivre sa première expérience à l'étranger. "Je suis très heureux d'être dans ce club", a indiqué Buijs, qui aura 40 ans la semaine prochaine. "C'est mon premier défi hors des Pays-Bas et une nouvelle expérience, mais je suis impatient et je veux, à Malines, poursuivre sur la lancée des dernières années. C'est très difficile de donner aujourd'hui un objectif, il y a d'abord le mercato, je ne sais pas encore précisément comment sera notre équipe et celle des autres. Mais je veux que Malines termine le plus haut possible." "Travailler dur et tout donner chaque jour pour amener le club à un niveau supérieur, voilà ce que je défends, toujours", a poursuivi le Néerlandais. "Nous devons tout donner à chaque moment pour nous améliorer, c'est mon ambition comme entraîneur." En raison de sa manière énergique et très présente d'entraîner, Buijs a été comparé aux Pays-Bas à Diego Simeone, l'entraîneur de l'Atlético Madrid. "En Belgique, vous verrez certainement mon tempérament sur le terrain, mais cette comparaison est loin d'être exacte", nuance Buijs. "Certaines personnes aiment parfois mettre des étiquettes sur d'autres, surtout aux Pays-Bas. Mais peut-être ont-ils fait référence à Simeone car à un moment donné nous marquions peu de buts avec Groningue. Ce n'est pas que je sois automatiquement favorable au football de l'Atlético. Le style de football dépend de la qualité de ton groupe de joueurs." (Belga)