Dans une salle de presse bondée et à deux heures de l'annonce de la sélection de la Ryder Cup pour laquelle il semble avoir toutes ses chances, l'Anversois est apparu assez tendu. "C'est difficile de ne pas y penser. Il faudrait l'éviter bien entendu car cela entraîne une perte de concentration, mais c'est compliqué de faire abstraction, d'autant que j'ai joué avec le capitaine Darren Clarke la semaine passée." Le golfeur de 24 ans n'a pas tardé à rebondir après les Jeux, engrangeant une deuxième place en Tchéquie dans la foulée et une victoire au Danemark la semaine passée. Il pourrait devenir le deuxième Belge à disputer la Ryder Cup après Nicolas Colsaerts, qui avait apporté un point à l'équipe européenne en 2012. Thomas Pieters estime en tout cas avoir trouvé sa place sur le circuit professionnel. "L'année passée je me sentais encore pleinement 'rookie', mais ce n'est plus le cas, mes résultats m'ont apporté le respect de mes adversaires, ainsi que quelques commentaires élogieux de joueurs prestigieux." Son adversaire du jour, Thomas Detry, est également en grande forme puisqu'il vient de décrocher son premier succès sur le circuit européen, en Angleterre, malgré un départ "moyen", selon ses propres termes. Désormais 13e du Challenge Tour alors que son objectif était d'intégrer le top 15, il estime que le top 5 en fin de saison est envisageable. "Mon jeu est actuellement très bien en place, ce que j'espère confirmer au KLM Open la semaine prochaine." Son entraîneur, Vincent Borremans, est lui ravi de la progression de son protégé. "La stratégie va cependant rester la même: ne pas se mettre trop de pression, faire les bons choix et acquérir les armes pour atteindre son meilleur niveau." (Belga)

Dans une salle de presse bondée et à deux heures de l'annonce de la sélection de la Ryder Cup pour laquelle il semble avoir toutes ses chances, l'Anversois est apparu assez tendu. "C'est difficile de ne pas y penser. Il faudrait l'éviter bien entendu car cela entraîne une perte de concentration, mais c'est compliqué de faire abstraction, d'autant que j'ai joué avec le capitaine Darren Clarke la semaine passée." Le golfeur de 24 ans n'a pas tardé à rebondir après les Jeux, engrangeant une deuxième place en Tchéquie dans la foulée et une victoire au Danemark la semaine passée. Il pourrait devenir le deuxième Belge à disputer la Ryder Cup après Nicolas Colsaerts, qui avait apporté un point à l'équipe européenne en 2012. Thomas Pieters estime en tout cas avoir trouvé sa place sur le circuit professionnel. "L'année passée je me sentais encore pleinement 'rookie', mais ce n'est plus le cas, mes résultats m'ont apporté le respect de mes adversaires, ainsi que quelques commentaires élogieux de joueurs prestigieux." Son adversaire du jour, Thomas Detry, est également en grande forme puisqu'il vient de décrocher son premier succès sur le circuit européen, en Angleterre, malgré un départ "moyen", selon ses propres termes. Désormais 13e du Challenge Tour alors que son objectif était d'intégrer le top 15, il estime que le top 5 en fin de saison est envisageable. "Mon jeu est actuellement très bien en place, ce que j'espère confirmer au KLM Open la semaine prochaine." Son entraîneur, Vincent Borremans, est lui ravi de la progression de son protégé. "La stratégie va cependant rester la même: ne pas se mettre trop de pression, faire les bons choix et acquérir les armes pour atteindre son meilleur niveau." (Belga)