Le Club Bruges et La Gantoise, premier et deuxième de la Jupiler Pro League au moment de son arrêt, ne sont pas sur la même longueur d'onde que les Mauves et Blancs. Le manager de La Gantoise Michel Louwagie, membre du groupe de travail de la Pro League chargé d'examiner les problèmes sur le plan sportif et les implications financières de l'arrêt du championnat, rejette catégoriquement la proposition. "Je trouve que cela n'est absolument pas correct de soumettre une telle proposition avant que le groupe de travail ne se réunisse", a déclaré le dirigeant gantois. Du côté du Club, le manager Vincent Mannaert a également rejeté l'idée dans la presse mardi.

Genk, septième au moment de l'interruption estime que "le principe de solidarité n'est bien sûr pas faux, mais Anderlecht n'a peut-être pas choisi la bonne manière de faire connaître sa proposition."

Un accueil favorable vient du Cercle Bruges. "C'est peut-être étrange, mais c'est fort qu'Anderlecht ose le faire", a écrit sur Twitter le président Vincent Goemaere. "Nous avons besoin de décisions courageuses et de personnes comme Karel Van Eetvelt dans l'intérêt du football belge. Le football belge est confronté à une période très incertaine en raison de la crise du coronavirus. Nous devons maintenant oser mettre les émotions de côté, et chercher ensemble des solutions constructives dans l'intérêt du football belge".

Le Club Bruges et La Gantoise, premier et deuxième de la Jupiler Pro League au moment de son arrêt, ne sont pas sur la même longueur d'onde que les Mauves et Blancs. Le manager de La Gantoise Michel Louwagie, membre du groupe de travail de la Pro League chargé d'examiner les problèmes sur le plan sportif et les implications financières de l'arrêt du championnat, rejette catégoriquement la proposition. "Je trouve que cela n'est absolument pas correct de soumettre une telle proposition avant que le groupe de travail ne se réunisse", a déclaré le dirigeant gantois. Du côté du Club, le manager Vincent Mannaert a également rejeté l'idée dans la presse mardi. Genk, septième au moment de l'interruption estime que "le principe de solidarité n'est bien sûr pas faux, mais Anderlecht n'a peut-être pas choisi la bonne manière de faire connaître sa proposition." Un accueil favorable vient du Cercle Bruges. "C'est peut-être étrange, mais c'est fort qu'Anderlecht ose le faire", a écrit sur Twitter le président Vincent Goemaere. "Nous avons besoin de décisions courageuses et de personnes comme Karel Van Eetvelt dans l'intérêt du football belge. Le football belge est confronté à une période très incertaine en raison de la crise du coronavirus. Nous devons maintenant oser mettre les émotions de côté, et chercher ensemble des solutions constructives dans l'intérêt du football belge".