Comme les terrains étaient couverts par de la glace par endroits, le risque de blessure des joueurs était devenu trop important. Les matchs Waasland-Beveren/Eupen, Ostende/Genk et Charleroi/Club de Bruges de la 26e journée de la Jupiler Pro League ont dû être reportés. Nulle part ailleurs en Europe, les matchs n'ont été reportés à cause du gel hivernal. Et donc la Pro League Pro est ennuyée par cette image. De plus, en raison de la pandémie, il n'y a pas beaucoup de marge laissée libre dans le calendrier. Le règlement intérieur de la Pro League stipule que les clubs doivent s'assurer que leurs terrains soient praticables à tout moment. Cela peut se faire en utilisant du chauffage, mais ce n'est pas obligatoire. Une bâche peut être également suffisante. L'arbitre décide si les mesures prises sont insuffisantes pour permettre au match de se dérouler en toute sécurité. La direction de la Pro League doit évaluer maintenant si une situation de force majeure est survenue. L'évaluation sera basée sur le rapport de l'arbitre, mais l'équipe locale aura également la possibilité de présenter ses arguments. Waasland-Beveren, KV Ostende et Charleroi risquent une amende de 50.000 euros. La Pro League pourrait se prononcer sur la question dès cette semaine. En attendant, le conseil d'administration discutera de ce sujet brûlant mardi et verra s'il n'est pas nécessaire d'investir davantage dans la construction et l'entretien du chauffage des terrains. Il est possible que les règles deviennent un peu plus strictes à court terme. Les autres points à l'ordre du jour sont la mise en oeuvre du VAR en 1B, qui était en principe prévue pour la saison prochaine. En raison de la modification des formules de compétition et du manque d'arbitres, la mise en oeuvre menace d'être reportée. En outre, les décisions d'un certain nombre de clubs, comme le RSC Anderlecht, de mettre leurs stades à disposition comme centre de vaccination seront discutées. Enfin, la prolongation du format actuel de 18 équipes en 1A et l'intégration des équipes U23 en 1B et au sein des séries nationales amateurs les plus élevées seront également discutées. (Belga)

Comme les terrains étaient couverts par de la glace par endroits, le risque de blessure des joueurs était devenu trop important. Les matchs Waasland-Beveren/Eupen, Ostende/Genk et Charleroi/Club de Bruges de la 26e journée de la Jupiler Pro League ont dû être reportés. Nulle part ailleurs en Europe, les matchs n'ont été reportés à cause du gel hivernal. Et donc la Pro League Pro est ennuyée par cette image. De plus, en raison de la pandémie, il n'y a pas beaucoup de marge laissée libre dans le calendrier. Le règlement intérieur de la Pro League stipule que les clubs doivent s'assurer que leurs terrains soient praticables à tout moment. Cela peut se faire en utilisant du chauffage, mais ce n'est pas obligatoire. Une bâche peut être également suffisante. L'arbitre décide si les mesures prises sont insuffisantes pour permettre au match de se dérouler en toute sécurité. La direction de la Pro League doit évaluer maintenant si une situation de force majeure est survenue. L'évaluation sera basée sur le rapport de l'arbitre, mais l'équipe locale aura également la possibilité de présenter ses arguments. Waasland-Beveren, KV Ostende et Charleroi risquent une amende de 50.000 euros. La Pro League pourrait se prononcer sur la question dès cette semaine. En attendant, le conseil d'administration discutera de ce sujet brûlant mardi et verra s'il n'est pas nécessaire d'investir davantage dans la construction et l'entretien du chauffage des terrains. Il est possible que les règles deviennent un peu plus strictes à court terme. Les autres points à l'ordre du jour sont la mise en oeuvre du VAR en 1B, qui était en principe prévue pour la saison prochaine. En raison de la modification des formules de compétition et du manque d'arbitres, la mise en oeuvre menace d'être reportée. En outre, les décisions d'un certain nombre de clubs, comme le RSC Anderlecht, de mettre leurs stades à disposition comme centre de vaccination seront discutées. Enfin, la prolongation du format actuel de 18 équipes en 1A et l'intégration des équipes U23 en 1B et au sein des séries nationales amateurs les plus élevées seront également discutées. (Belga)