Pour sortir de l'impasse après l'arrêt de la compétition la saison dernière, il avait été décidé d'inclure en 1A les finalistes de 1B OHL et Beerschot. Et comme Waasland-Beveren n'est pas descendu en 1B, la Jupiler Pro League devait se jouer à 18 pendant deux saisons. On reviendrait ensuite à la formule à 16 clubs, ce qui entraînerait trois relégations la saison prochaine. Cet arrangement a été soumis aux résultats d'une étude approfondie menée par Deloitte sur le format idéal de la compétition. Certains clubs du K11 préfèrent conserver la saison prochaine le système actuel d'un relégué direct et d'un barragiste. Cela donne plus de stabilité, en particulier après la crise sanitaire aux lourdes conséquences financières, et limite le risque de faillite. D'autre part, elle donne à Deloitte l'occasion de compléter son étude. Le K11 semble vouloir attendre ces résultats avant d'abandonner la formule actuelle. Si elle venait à être conservée pour l'exercice 2022-2023, un nouvelle clé de répartition devra être trouvée. Le dossier sur le format de la compétition est inévitablement lié à l'intégration des équipes espoirs en 1B - comme le Club NXT cette saison - et les plus hautes séries nationales du football amateur. Entre-temps, les ailes amateurs ont également été consultées sur des conditions de licence plus souples du seuil d'entrée en 1B. La Pro League, qui doit aussi se prononcer là-dessus mardi, a déjà convenu avec les clubs amateurs d'une "indemnité de solidarité" d'un montant d'un million d'euros. La révision de la procédure des licences, dossier mené par l'Union belge, figure aussi à l'agenda. Par exemple, il sera examiné si le seuil d'accession à la 1B pour les amateurs peut être abaissé, en compensation de l'intégration des équipes espoirs dans les séries supérieures amateurs. Bertrand Layec, directeur technique du Referee Department, viendra également faire une présentation aux clubs avec pour sujet les interventions des arbitres vidéo. Enfin, il devrait aussi y avoir un vote concernant une proposition visant à ne plus reporter des matches une fois le mois d'avril entamé. Dans ce cas, toutes les rencontres devraient se dérouler, avec une équipe de jeunes s'il le faut, afin d'éviter un forfait. Il resterait à disputer trois journées de la phase régulière, les playoffs et la Coupe. (Belga)

Pour sortir de l'impasse après l'arrêt de la compétition la saison dernière, il avait été décidé d'inclure en 1A les finalistes de 1B OHL et Beerschot. Et comme Waasland-Beveren n'est pas descendu en 1B, la Jupiler Pro League devait se jouer à 18 pendant deux saisons. On reviendrait ensuite à la formule à 16 clubs, ce qui entraînerait trois relégations la saison prochaine. Cet arrangement a été soumis aux résultats d'une étude approfondie menée par Deloitte sur le format idéal de la compétition. Certains clubs du K11 préfèrent conserver la saison prochaine le système actuel d'un relégué direct et d'un barragiste. Cela donne plus de stabilité, en particulier après la crise sanitaire aux lourdes conséquences financières, et limite le risque de faillite. D'autre part, elle donne à Deloitte l'occasion de compléter son étude. Le K11 semble vouloir attendre ces résultats avant d'abandonner la formule actuelle. Si elle venait à être conservée pour l'exercice 2022-2023, un nouvelle clé de répartition devra être trouvée. Le dossier sur le format de la compétition est inévitablement lié à l'intégration des équipes espoirs en 1B - comme le Club NXT cette saison - et les plus hautes séries nationales du football amateur. Entre-temps, les ailes amateurs ont également été consultées sur des conditions de licence plus souples du seuil d'entrée en 1B. La Pro League, qui doit aussi se prononcer là-dessus mardi, a déjà convenu avec les clubs amateurs d'une "indemnité de solidarité" d'un montant d'un million d'euros. La révision de la procédure des licences, dossier mené par l'Union belge, figure aussi à l'agenda. Par exemple, il sera examiné si le seuil d'accession à la 1B pour les amateurs peut être abaissé, en compensation de l'intégration des équipes espoirs dans les séries supérieures amateurs. Bertrand Layec, directeur technique du Referee Department, viendra également faire une présentation aux clubs avec pour sujet les interventions des arbitres vidéo. Enfin, il devrait aussi y avoir un vote concernant une proposition visant à ne plus reporter des matches une fois le mois d'avril entamé. Dans ce cas, toutes les rencontres devraient se dérouler, avec une équipe de jeunes s'il le faut, afin d'éviter un forfait. Il resterait à disputer trois journées de la phase régulière, les playoffs et la Coupe. (Belga)