Le Comité de concertation a décidé, la semaine dernière, de prolonger les mesures en vigueur dans la lutte contre le coronavirus jusqu'au 15 janvier. Raison pour laquelle les clubs amateurs ne savent pas quand ils pourront reprendre la compétition. Jusqu'à cette date, il n'est pas possible de jouer au football. Mais neuf clubs amateurs (La Louvière, Dessel Sport, Heur-Tongeren, Rupel Boom, Lokeren-Temse, Olsa Brakel, Tessenderlo Sport, Olympic Charleroi et FC Liège) sont engagés en Coupe de Belgique les 9 et 10 janvier. Les deux ministres des Sports - Ben Weyts (N-VA) côté flamand et Valérie Glatigny (MR) côté francophone - reconnaissent la coupe comme une compétition professionnelle. Les neuf clubs amateurs encore en lice peuvent donc s'entraîner comme les clubs professionnels et jouer, mais doivent aussi respecter le protocole coronavirus, avec les tests hebdomadaires. Cela coûte de l'argent alors que les clubs amateurs sont déjà en difficulté financière avec la crise du coronavirus. La Pro League est prête à prendre en charge les tests avant les matchs. Initialement programmés les 15, 16 et 17 décembre, les 16e de finale ont déjà été reportés une première fois. La Pro League ne veut pas accorder un nouveau report car le calendrier est déjà très serré. De plus, les huitièmes de finale sont programmés une semaine plus tard. Cependant, peu de clubs amateurs ont envie de s'entraîner à nouveau fin décembre afin d'être prêts pour le match de coupe contre un club pro, car ils ne savent pas quand leur compétition reprendra. Et menacent donc de déclarer forfait. Les neuf clubs amateurs espèrent obtenir une compensation financière en plus des 12.000 euros qu'ils reçoivent pour leur place en 16e de finale, mais pour l'instant, ils se heurtent à un refus de la Pro League. (Belga)

Le Comité de concertation a décidé, la semaine dernière, de prolonger les mesures en vigueur dans la lutte contre le coronavirus jusqu'au 15 janvier. Raison pour laquelle les clubs amateurs ne savent pas quand ils pourront reprendre la compétition. Jusqu'à cette date, il n'est pas possible de jouer au football. Mais neuf clubs amateurs (La Louvière, Dessel Sport, Heur-Tongeren, Rupel Boom, Lokeren-Temse, Olsa Brakel, Tessenderlo Sport, Olympic Charleroi et FC Liège) sont engagés en Coupe de Belgique les 9 et 10 janvier. Les deux ministres des Sports - Ben Weyts (N-VA) côté flamand et Valérie Glatigny (MR) côté francophone - reconnaissent la coupe comme une compétition professionnelle. Les neuf clubs amateurs encore en lice peuvent donc s'entraîner comme les clubs professionnels et jouer, mais doivent aussi respecter le protocole coronavirus, avec les tests hebdomadaires. Cela coûte de l'argent alors que les clubs amateurs sont déjà en difficulté financière avec la crise du coronavirus. La Pro League est prête à prendre en charge les tests avant les matchs. Initialement programmés les 15, 16 et 17 décembre, les 16e de finale ont déjà été reportés une première fois. La Pro League ne veut pas accorder un nouveau report car le calendrier est déjà très serré. De plus, les huitièmes de finale sont programmés une semaine plus tard. Cependant, peu de clubs amateurs ont envie de s'entraîner à nouveau fin décembre afin d'être prêts pour le match de coupe contre un club pro, car ils ne savent pas quand leur compétition reprendra. Et menacent donc de déclarer forfait. Les neuf clubs amateurs espèrent obtenir une compensation financière en plus des 12.000 euros qu'ils reçoivent pour leur place en 16e de finale, mais pour l'instant, ils se heurtent à un refus de la Pro League. (Belga)