Le règlement interne de la Pro League prévoit une indemnité de 25.000 euros en cas de suspension temporaire d'un match. C'est ce qui s'est passé dans le "choc wallon" entre Standard et Charleroi (1-1) le 29 septembre. En raison des fusées éclairantes lancées par les supporters visiteurs dans les dernières minutes, le match a été interrompu pendant une dizaine de minutes, après quoi le match a pu être terminé. La somme de 25.000 euros doit être payée par le seul Sporting Charleroi. Le club carolo a également été condamné à une amende de 4.000 euros par l'Union belge (URBSFA) à la suite de ces mêmes incidents. Une décision concernant Saint-Trond et le KRC Genk a été reportée. La Pro League a entamé les procédures internes contre les deux clubs à la suite de l'arrêt prématuré du derby limbourgeois le 28 septembre. En cas d'arrêt définitif d'un match, le règlement de la Pro League prévoit une sanction de 50.000 euros. La Pro League veut attendre la décision de la Commission des litiges d'appel de l'URBSFA avant de prendre position. Cette procédure disciplinaire au sein de l'Union belge se poursuivra le 7 novembre. (Belga)