Comme le coronavirus se renforce en Belgique et que la Pro League ne veut pas que chaque club ait un arrangement différent, il a été décidé mardi de ne pas autoriser la présence des supporters dans les matchs de D1A et D1B au moins jusqu'à la fin du mois d'août.

La Pro League demande aussi aux fans de ne pas se réunir pour suivre les matchs en groupe, mais juste pour regarder les duels à la télévision à leur domicile.

L'ASBL Belgian Supporters, qui regroupe toutes les associations de supporters belges, est d'accord avec cette décision, mais a également demandé un geste de la part de la Pro League et des détenteurs de droits. "Nous vous demandons de jouer un rôle social et de rendre les matchs en direct accessibles gratuitement aux supporters tant que les stades sont fermés au public", a déclaré le président Eddy Janssis, qui a notamment souligné que la pandémie a également rendu les choses beaucoup moins faciles pour les supporters.

En réaction, la Pro League a déclaré qu'elle discuterait de "diverses formes de compensation", mais offrir tous les matchs gratuitement à huis clos est exagéré. Cela saperait le modèle de revenus du football professionnel - le contrat médiatique rapporte aux clubs professionnels plus de 100 millions d'euros par an - estime-t-elle. La forme que devrait prendre cette compensation n'est pas définie pour l'instant.

La question de savoir si les supporters qui achètent un abonnement peuvent compter sur une compensation de leur club dépend entièrement du club lui-même. La Pro League n'a pas l'intention de publier de directives à ce sujet. "Les clubs ont la liberté de décider", a-t-elle encore souligné.

Comme le coronavirus se renforce en Belgique et que la Pro League ne veut pas que chaque club ait un arrangement différent, il a été décidé mardi de ne pas autoriser la présence des supporters dans les matchs de D1A et D1B au moins jusqu'à la fin du mois d'août. La Pro League demande aussi aux fans de ne pas se réunir pour suivre les matchs en groupe, mais juste pour regarder les duels à la télévision à leur domicile. L'ASBL Belgian Supporters, qui regroupe toutes les associations de supporters belges, est d'accord avec cette décision, mais a également demandé un geste de la part de la Pro League et des détenteurs de droits. "Nous vous demandons de jouer un rôle social et de rendre les matchs en direct accessibles gratuitement aux supporters tant que les stades sont fermés au public", a déclaré le président Eddy Janssis, qui a notamment souligné que la pandémie a également rendu les choses beaucoup moins faciles pour les supporters. En réaction, la Pro League a déclaré qu'elle discuterait de "diverses formes de compensation", mais offrir tous les matchs gratuitement à huis clos est exagéré. Cela saperait le modèle de revenus du football professionnel - le contrat médiatique rapporte aux clubs professionnels plus de 100 millions d'euros par an - estime-t-elle. La forme que devrait prendre cette compensation n'est pas définie pour l'instant. La question de savoir si les supporters qui achètent un abonnement peuvent compter sur une compensation de leur club dépend entièrement du club lui-même. La Pro League n'a pas l'intention de publier de directives à ce sujet. "Les clubs ont la liberté de décider", a-t-elle encore souligné.