Afin de déterminer si une déclaration est inappropriée ou dénigrante par rapport aux arbitres, la Pro League a mis en place une commission ad hoc. Elle se compose de l'ancien entraîneur Ariël Jacobs (65 ans), de l'ancien joueur Gonzague Vandooren (39 ans) et de l'ancien arbitre Alexis Ponnet (78 ans). Le règlement, en vigueur depuis le 1er janvier de cette année, stipule que toute déclaration susceptible d'affecter l'intégrité ou le respect de l'arbitre doit être transmise par le management de la Pro League à la commission ad hoc chargée de l'application de ce règlement. Cette commission entendra la personne incriminée et remettra un avis au management de la Pro League, qui prendra les mesures éventuelles. Les sanctions possibles sont une indemnité de 5.000 euros en cas de première condamnation, laquelle peut être portée à 10.000 euros en cas de récidive. Les indemnités perçues sont affectées dans des actions visant à valoriser l'image et la fonction du corps arbitral (actions de recrutement, referee academy,...). Après le partage contre le Standard, vendredi au Bosuil, Bölöni avait critiqué l'arbitre et l'assistant vidéo, notamment en raison du carton rouge reçu par Lamkel Zé. (Belga)

Afin de déterminer si une déclaration est inappropriée ou dénigrante par rapport aux arbitres, la Pro League a mis en place une commission ad hoc. Elle se compose de l'ancien entraîneur Ariël Jacobs (65 ans), de l'ancien joueur Gonzague Vandooren (39 ans) et de l'ancien arbitre Alexis Ponnet (78 ans). Le règlement, en vigueur depuis le 1er janvier de cette année, stipule que toute déclaration susceptible d'affecter l'intégrité ou le respect de l'arbitre doit être transmise par le management de la Pro League à la commission ad hoc chargée de l'application de ce règlement. Cette commission entendra la personne incriminée et remettra un avis au management de la Pro League, qui prendra les mesures éventuelles. Les sanctions possibles sont une indemnité de 5.000 euros en cas de première condamnation, laquelle peut être portée à 10.000 euros en cas de récidive. Les indemnités perçues sont affectées dans des actions visant à valoriser l'image et la fonction du corps arbitral (actions de recrutement, referee academy,...). Après le partage contre le Standard, vendredi au Bosuil, Bölöni avait critiqué l'arbitre et l'assistant vidéo, notamment en raison du carton rouge reçu par Lamkel Zé. (Belga)