Certaines mesures devraient mises en application immédiatement, d'autres à plus au moins long terme.

Un agenda sera aussi défini quant aux prochains travaux relatifs au format de la compétition et à la collectivisation des droits de retransmission. Le contrat TV actuel court jusqu'à la fin de la saison 2019-2020. Les nouvelles négociations ne devraient pas tarder à reprendre après le scandale autour du football belge, mais pour ce faire, la clarté quant aux formats des options doit être faite.

Un dossier arbitrage et VAR, avec entre autres l'introduction d'une ligne virtuelle sur la ligne de but, sera mis sur la table. Un accord avec Deltacast devrait être approuvé. Le contrat d'un partenaire pour le ballon officiel de la compétition devrait être signé soit avec Select soit avec Macron, les deux derniers candidats.

La Pro League envisage aussi d'instaurer une sorte d'officier de liaison avec les supporters, un genre de médiateur entre le club et ses supporters.

Il s'agira de la première réunion du Conseil d'administration de 2019.