La Pro League a émis trois réserves sur le plan d'arbitrage: des questions ont été posées sur son financement, la Pro League a demandé un siège pour François dans le département arbitrage de l'URBSFA et la nomination du directeur technique de l'arbitrage Bertrand Layec est en discussion. Le financement du plan d'arbitrage, qui coûtera 300.000 euros à la Pro League, et la nomination de Layec ont été rapidement actés. Cependant, la représentation de la Pro League au sein du département d'arbitrage n'était pas conforme aux règles de la fédération internationale (FIFA). La Pro League, qui est après tout la principale source de financement, a cherché et trouvé une solution créative. Un comité de liaison a été mis en place au sein duquel des représentants de la Pro League et de l'URBSFA peuvent discuter de l'arbitrage. Au nom de la Pro League, François siège avec l'ancien arbitre Luc Wouters. Il est prévu qu'à l'avenir, les clubs porteront leurs plaintes concernant l'arbitrage à la connaissance du Comité de liaison. Le nouvel organisme supervisera le développement des arbitres semi-professionnels, le VAR et le recrutement de nouveaux arbitres. (Belga)