L'Assemblée générale de la Pro League, l'instance du football professionnel belge, a approuvé vendredi à Louvain le nouveau format de compétition pour la D1A.

La nouvelle formule, à partir de la saison 2023-2024, comprendra 16 équipes avec des playoffs 1 et 2 où la division des points sera maintenue, et pourrait compter jusqu'à trois descendants (deux descendants et un barragiste).

Avant l'Assemblée générale, Lorin Parys, le CEO de la Pro League, avait proposé un format avec un retour à 16 équipes qui a été approuvé vendredi à une exception près avec ce maintien de la division des points par deux en playoffs.

Au terme de la phase classique, les six premiers joueront les Champions' Playoffs pour le titre et les équipes classées de la 7e à la 12e place disputeront les Europe Playoffs.

Le vainqueur affrontera le 4e des Champions' Playoffs pour le dernier ticket européen. Les quatre derniers classés joueront eux des playoffs pour le maintien avec deux descendants directs et un barragiste contre une équipe de D1B.

Des fonds propres positifs et des dépenses pour le staff et le noyau qui ne dépasse pas 70% de leurs revenus

Les quatre derniers classés joueront eux des playoffs pour le maintien. Les deux derniers de ce mini-championnat seront relégués tandis que le deuxième sera barragiste contre une équipe de D1B qui retrouvera l'appellation 'deuxième division' dès 2023-2024.

La nouvelle deuxième division sera elle composée de 16 équipes aussi avec certaines équipes U23 de clubs de Jupiler Pro League. Après une phase classique de 30 journées, les deux premiers seront promus en D1A. Les équipes classées de la 3e à la 6e place joueront un tour final sur un système à élimination directe pour déterminer le barragiste contre l'équipe de D1A.

Les équipes U23 qui évolueront en D1B ne pourront cependant pas monter en Jupiler Pro League. Si une équipe U23 venait à terminer dans le top 6, elle sera remplacée par le club 'classique' le mieux classé. La Pro League a également précisé que l'intégration des équipes U23 dans les séries nationales a été approuvée pour une période de deux saisons et une évaluation sera faite en mars 2023. De plus, les conditions d'obtention de la licence seront renforcées. Les clubs devront avoir des fonds propres positifs et ne pas dépenser plus de 70% de leurs revenus pour leur staff et leur noyau sur une période de cinq ans.

Les clubs devront également satisfaire aux conditions en terme d'infrastructure pour la formation des jeunes. "Nos clubs assumeront leur responsabilité sociale et investiront 3 % de leurs revenus dans la formation des jeunes, le football féminin ou le handifoot et le fonctionnement community. La Pro League met également en place un institut de formation en collaboration avec l'Université d'Anvers. La Pro League University renforcera continuellement le management de nos clubs", a déclaré Lorin Parys, cité dans le communiqué.

L'Assemblée générale de la Pro League, l'instance du football professionnel belge, a approuvé vendredi à Louvain le nouveau format de compétition pour la D1A. La nouvelle formule, à partir de la saison 2023-2024, comprendra 16 équipes avec des playoffs 1 et 2 où la division des points sera maintenue, et pourrait compter jusqu'à trois descendants (deux descendants et un barragiste).Avant l'Assemblée générale, Lorin Parys, le CEO de la Pro League, avait proposé un format avec un retour à 16 équipes qui a été approuvé vendredi à une exception près avec ce maintien de la division des points par deux en playoffs. Au terme de la phase classique, les six premiers joueront les Champions' Playoffs pour le titre et les équipes classées de la 7e à la 12e place disputeront les Europe Playoffs. Le vainqueur affrontera le 4e des Champions' Playoffs pour le dernier ticket européen. Les quatre derniers classés joueront eux des playoffs pour le maintien avec deux descendants directs et un barragiste contre une équipe de D1B.Les quatre derniers classés joueront eux des playoffs pour le maintien. Les deux derniers de ce mini-championnat seront relégués tandis que le deuxième sera barragiste contre une équipe de D1B qui retrouvera l'appellation 'deuxième division' dès 2023-2024. La nouvelle deuxième division sera elle composée de 16 équipes aussi avec certaines équipes U23 de clubs de Jupiler Pro League. Après une phase classique de 30 journées, les deux premiers seront promus en D1A. Les équipes classées de la 3e à la 6e place joueront un tour final sur un système à élimination directe pour déterminer le barragiste contre l'équipe de D1A. Les équipes U23 qui évolueront en D1B ne pourront cependant pas monter en Jupiler Pro League. Si une équipe U23 venait à terminer dans le top 6, elle sera remplacée par le club 'classique' le mieux classé. La Pro League a également précisé que l'intégration des équipes U23 dans les séries nationales a été approuvée pour une période de deux saisons et une évaluation sera faite en mars 2023. De plus, les conditions d'obtention de la licence seront renforcées. Les clubs devront avoir des fonds propres positifs et ne pas dépenser plus de 70% de leurs revenus pour leur staff et leur noyau sur une période de cinq ans. Les clubs devront également satisfaire aux conditions en terme d'infrastructure pour la formation des jeunes. "Nos clubs assumeront leur responsabilité sociale et investiront 3 % de leurs revenus dans la formation des jeunes, le football féminin ou le handifoot et le fonctionnement community. La Pro League met également en place un institut de formation en collaboration avec l'Université d'Anvers. La Pro League University renforcera continuellement le management de nos clubs", a déclaré Lorin Parys, cité dans le communiqué.