"Tenant compte des explications fournies et des pièces probantes déposées, l'Assemblée Générale a estimé, à l'unanimité, que Pierre François conservait la confiance et pouvait poursuivre son mandat de CEO de la Pro League. A l'unanimité moins le vote d'un club, il a été aussi confirmé comme membre de 'l'Expert Panel' récemment constitué pour formuler des recommandations sur la question des agents.

Ces recommandations concernant les agents et l'intégrité de la competition seront présentées au Conseil d'Administration et à l'Assemblée Générale du 17 décembre prochain", rapporte le communiqué. Pierre François avait déjà dû s'expliquer jeudi dernier devant les représentants des clubs de Proximus League. Mis en cause dans la presse dans le dossier de l'octroi de licence au club de Mouscron, soupçonné d'être contrôlé par l'agent de joueurs Pini Zahavi et de l'avoir dissimulé frauduleusement en produisant de faux documents. Indiqué comme personne au courant des faits, Pierre François avait défendu sa position mais a également été invité à fournir plus de détails sur d'autres dossiers brûlants.

Lundi devant le Conseil, Pierre François a du aussi s'expliquer sur un courrier envoyé à l'AS Monaco, alors à la recherche d'un club en Belgique, conseillant de prendre contact avec Pini Zahavi. Une pratique qui n'est pas autorisée. A la suite de sa défense, un vote est intervenu renouvelant, à l'unanimité, sa confiance en Pierre François, qui pourra aussi rester au sein du panel d'experts indépendants mis sur pied par la Pro League.

Depuis plus d'un mois, le football belge est secoué par des enquêtes du parquet fédéral sur fond de fraude, blanchiment d'argent et matches arrangés qui concernent de près ou de loin plusieurs acteurs du football professionnel. Plusieurs agents de joueurs et leurs assistés sont mêlés à ces scandales tout comme des dirigeants de club, à Waasland-Beveren et à Malines.

"Intégrité de la compétition"

Les arbitres Bart Vertenten et Sébastien Delferière sont aussi impliqués. Afin d'y voir plus clair dans ces différentes affaires, la Pro League a en effet fait appel à un panel d'experts indépendants. Pierre François en est le président. Un des objectifs de ce groupe de travail est de mettre en place un code de comportement interne, notamment à propos du rapport avec les agents, d'ici le 17 décembre prochain. Marc Coucke, le président de la Pro League, "a rendu compte aussi de ses contacts politiques et de l'audition en Commission Finances et Economie de la Chambre des Représentants aux membres de l'assemblée, dans le cadre de la réglementation sur les agents et le régime fiscal des sportifs professionnels", a précisé la Pro League dans un second communiqué.

"Pierre François a rendu compte des travaux du groupe d'experts sur la réglementation des agents. L'assemblée générale a également approuvé le projet de règlement interne concernant le respect des arbitres. Ce règlement avait déjà été approuvé par le Conseil d'Administration du 9 octobre dernier. La Pro League est décidée à prendre toutes mésures de nature à garantir l'intégrité de la compétition." Ni Marc Coucke ni Pierre François n'ont voulu s'exprimer lundi à l'issue de la réunion.